spot_img

Attaque terroriste de Nassoumbou : A quoi sert l’état d’urgence?

Publié le : 

Publié le : 

C’est un vrai baptême de feu pour Chérif Sy, le nouveau ministre de la défense. A peine installé dans ses fonctions de ‘’chef de guerre’’, les terroristes ont osé frapper l’une des importantes bases militaires dans le Sahel, le lundi 28 janvier 2019.

Eux, ce sont des individus armés non identifiés à moto et en véhicule, environ 300 selon plusieurs médias, qui ont attaqué le détachement du Groupement des Forces pour la Sécurisation du Nord (GFSN) de Nassoumbou et la brigade territoriale de gendarmerie de la même zone dans le Sahel ; et disparaître tel un tourbillon. En indiquant que de nombreux assaillants ont été neutralisés, l’armée burkinabè précise dans un communiqué que l’attaque a coûté la vie à 4 militaires et 5 autres blessés. Cependant, le communiqué ne précise pas le nombre des assaillants neutralisés.

Ce n’est pas la première attaque du genre dans cette partie du Burkina. Nassoumbou a d’ailleurs été révélé au grand public par l’attaque meurtrière du 16 décembre 2016 contre les soldats burkinabè. 12 militaires burkinabè y avaient perdu la vie. C’est l’une des attaques les plus meurtrières contre l’armée burkinabè depuis la lutte contre le terrorisme. Depuis lors, les attaques terroristes sont récurrentes dans la zone de Nassoumbou.

Pour cette deuxième attaque contre les militaires, les assaillants seraient venus du Mali selon les témoins. Mais comment peut-on comprendre qu’avec l’opérationnalisation du G5 Sahel, des assaillants puissent traverser la frontière pour commettre leur forfaiture, et repartir sans être inquiétés. L’une des missions principales du G5 Sahel, est la coopération militaire entre les pays membres. Cette attaque pose alors le problème de l’efficacité du G5 sahel. C’est un énième défi contre l’état d’urgence déclaré par les autorités burkinabè le 31 décembre passé, dont la région du Sahel fait partie.

Nassoumbou est une localité située dans la province du Soum, région du Sahel à une trentaine de kilomètres de la frontière du Mali et du Burkina, 170 km de Dori et environ 230 km de Ouagadougou.

Siébou Kansié
Libreinfo.net

 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Guinée: la Cedeao annonce un soutien de plus de 5,5 milliards fcfa

Le commissaire au développement humain et aux affaires sociales de la CEDEAO, Pr Fatou Sow Sarr a annoncé le 19 avril 2024 à Abuja,...

Togo : Des urnes législatives pour référendum constitutionnel

Les électeurs togolais sont appelés aux urnes le 29 avril prochain pour élire leurs députés et conseillers régionaux sur fond de tensions sociopolitiques autour...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...

Crise politique : une mission exploratoire de la CEDEAO au Togo

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a déployé une mission exploratoire au Togo. Objectif : mieux comprendre les événements politiques...
spot_img

Autres articles

Burkina/Justice : «Nous espérons voir Me Kam libéré ce soir» (Me Ambroise Farama)

Le président du tribunal de la Cour administrative d’appel a rendu son verdict dans l'affaire de Me Guy Hervé Kam ce mardi 23 avril...

Côte d’Ivoire: la société panafricaine APRIL-OIL lauréate du prestigieux prix des Bâtisseurs

Le Président du conseil d'administration (PCA) de la société panafricaine des Hydrocarbures APRIL-OIL, Yasya Sawadogo fait partie de la liste très select du prestigieux...

Chine : après 14 jours de formation, des journalistes burkinabè reçoivent leurs attestations

Les autorités chinoises ont procédé le 23 avril 2024, à Beijing la capitale chinoise, à la remise des attestations de fin de formation à...

Burkina : le verdict sur l’affaire Me Kam attendu ce 23 avril 2024

Le verdict de l’appel interjeté par l’Agent judiciaire de l’État dans le dossier relatif à l’arrestation de Me Guy Hervé Kam sera rendu ce...

Culture:Endeavour soutient la SNC 2024 avec 30 millions FCFA

Le groupe minier Endeavour a apporté le lundi 22 avril 2024 à Ouagadougou un soutien financier de trente millions (30 000 000) FCFA à...