spot_img

Bénédiction couple homosexuel : les évêques africains disent toujours niet! 

Publié le : 

Publié le : 

Le Symposium des Conférences Épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM) estime que les bénédictions extra-liturgiques des homosexuels proposées dans la Déclaration Fiducia supplicans du Pape François ne pourront pas se faire en Afrique sans s’exposer à des scandales.

Par Nicolas Bazié

La doctrine de l’Eglise sur le mariage chrétien et la sexualité reste inchangée. Ainsi en ont décidé les évêques africains dans un communiqué le 11 janvier 2024. 

« Pour cette raison, nous, Evêques africains, ne considérons pas comme approprié pour l’Afrique de bénir les unions homosexuelles ou les couples de même sexe parce que, dans notre contexte, cela causerait une confusion et serait en contradiction directe avec l’éthos culturel des communautés africaines», lit-on dans le communiqué du Symposium des Conférences Épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM). 

Pour les évêques africains, « le langage de Fiducia supplicans demeure trop subtil à comprendre pour les gens simples». Par ailleurs, il reste très difficile, selon eux, de convaincre que des personnes de même sexe qui vivent dans une union stable ne revendiquent pas la légitimité de leur propre statut. « Nous, Evêques africains, insistons sur l’appel à la conversion de tous», soutiennent-ils.

Les évêques  citent des versets bibliques, pour montrer que l’on doit se convertir lorsqu’on est dans le péché. Il y a par exemple, le livre de Romain chapitre 12 le verset 2 qui déclare que « la mission miséricordieuse de l’Église est d’aller à contre-courant de l’esprit du monde et de lui proposer le meilleur, même s’il est exigeant»

« Certains pays préfèrent avoir plus de temps pour l’approfondissement de la Déclaration qui, en fait, propose la possibilité de ces bénédictions mais ne les impose pas. Quoi qu’il en soit, nous réfléchirons encore sur la valeur du thème général de ce document, au-delà des seules bénédictions pour les couples en situation irrégulière, c’est-à-dire sur la richesse des bénédictions spontanées dans la pastorale populaire», indiquent les évêques africains et du Madagascar. 

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...