spot_img

Bientôt le premier grand rendez-vous des fondations à Abidjan,entretien avec le promoteur Doudou Steven Cisse

Publié le : 

Publié le : 

La capitale ivoirienne, Abidjan abrite le 16 novembre 2019, la toute première édition d’Africa Foundation Awards (AFA). Un grand rendez-vous des fondations pour magnifier le travail de ces organisations. Le promoteur de ce grand évènement est Doudou Stevens Cisse, Homme de Media et Promoteur Evènementiel depuis près de trois décennies. Toujours entre Abidjan et New York, le promoteur d’Africa Foundation Awards organise régulièrement des évènements dans les deux grandes villes. Cette fois ci, il compte créer un véritable cadre de réflexion et de récompense.

Libreinfo.net : Abidjan abrite la première édition d’Africa Foundation Awards, quel est le sens de cet événement ?

Le Afa 2019 (Africa Foundations Awards) est un concept que nous avions bien voulu lancer afin de donner aux fondations africaines une plateforme d’échanges, de partage d’expériences et également honorer ces fondations qui sont dirigées par des personnes qui y donnent de leur temps, leur énergie, leur argent. L’évènement aura lieu pour cette première édition à Abidjan a la CRREA UMOA au Plateau le 16 novembre prochain et sera une institution.

Libreinfo.net : Qu’est ce qui fait l’originalité de cet événement ?

L’originalité est que c’est un concept nouveau avec comme contenu un forum avec pour thème : Les fondations africaines perspectives, impacts sur le continent africain une exposition avec un networking et la cérémonie de remise des Awards.

Libreinfo.net : Quelles sont les fondations éligibles ?

Toutes les fondations sont éligibles. Un jury travaille dans ce sens en tenant compte des actions des fondations sur le terrain. Vous avez des fondations dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’environnement, de la culture et de l’art, de l’entreprenariat, de la paix, de l’eau etc.

Libreinfo.net : Quelle est la place des fondations aujourd’hui dans le développement socio-économique de l’Afrique ?

Les fondations contribuent au développement d’un pays. Avec les difficultés énormes en Afrique, l’état ne peut pas tout faire. Et pour soulager ces populations vous avez des entreprises citoyennes qui ont des fondations qui viennent en appui. Et aujourd’hui si d’autres personnes avec leurs richesses peuvent mettre en place des fondations ce sera un soulagement pour nos populations et également certaines personnes peuvent faire des dons à ces fondations pour soutenir leurs actions.

Libreinfo.net : Il y’a des fondations qui connaissent parfois des difficultés, selon vous, comment rendre solide ces fondations pour un véritable service à nos sociétés ?

Les fondations qui ont des difficultés doivent mieux se structurer et également avoir de la visibilité solliciter souvent d’autres fondations qui ont plus de grands moyens financiers et des bailleurs de fond à les aider dans des projets. C’est le but aussi de notre plateforme du AFA2019 JE vous remercie pour cette opportunité.

Propos recueilli par Albert Nagreogo

www.libreinfo.net

 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Interview] Sénégal, « le duo Faye-Sonko, un attelage un peu difficile » selon Ismaël A Diallo

Le Sénégal vient de tourner une nouvelle page de son histoire avec l'élection du cinquième président de la République, Bassirou Diomaye Faye. Une élection...

[Interview] le championnat burkinabè de football suspendu pour 140 millions fcfa

Le championnat national de football au Burkina Faso est en arrêt depuis plusieurs mois. Dans cet entretien avec Libreinfo.net, Koudougou David Yaméogo, président de...

[Interview] Cancer du sein chez l’homme : « Les symptômes sont les mêmes que chez la femme », Pr Ollo Roland Somé

Le cancer du sein chez les hommes est rare. Seulement, moins de 1% de toutes les leucémies du sein les affectent. Il est cependant...

[Interview] sélection nationale «je crois qu’il faut privilégier un entraîneur local», Charles Kaboré

Plus de 100 sélections à l’équipe nationale de football du Burkina Faso, l’ancien capitaine des Étalons, Charles Kaboré a inscrit son nom dans les...

[Interview] : retrait du Burkina Faso, du Mali et du Niger de la Cedeao, ce que pense Mélégué Traoré

L'ancien Président de l'Assemblée nationale du Burkina Faso et ambassadeur Mélégué Traoré a accordé une interview à Libreinfo.net dans laquelle il donne sa lecture...
spot_img

Autres articles

SNC 2024: Entre inquiétude et espoir, les artistes du Nord se préparent

A quelques jours de l’ouverture officielle de la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2024, les artistes de Ouahigouya dans la région du...

Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyélem de Tambela en visite en Iran

Le Premier ministre, Dr Apollinaire Kyelem de Tambèla, est en visite de travail et d'amitié en Iran, du 24 avril au 1er mai 2024....

Lutte contre le terrorisme: Des chefs d’État africains réunis à  Abuja définissent des stratégies 

Des dirigeants africains se sont réunis du 22 au 23 avril 2024 à Abuja au Nigéria pour définir des stratégies de lutte contre le...

Oxfam: l’inégalité des revenus est élevée ou s’accroît dans 60 % des pays bénéficiant de prêts du FMI et de la Banque mondiale

L'inégalité des revenus est élevée ou en augmentation dans 60 % (64 sur 106) des pays à revenu faible ou intermédiaire qui reçoivent des...

Burkina : Savane médias fermé pour impôts non payés

La direction de Savane médias a annoncé , ce 24 avril 2024, la fermeture de ses locaux par les services des impôts selon une...