spot_img

Blocage du pétrole nigérien: Talon explique, Tiani maintient sa position

Publié le : 

Publié le : 

Dans le bras de fer qui oppose le Bénin au Niger avec le blocage du transit de son pétrole à partir de la station terminale de l’oléoduc de Sèmé-Podji, le Président du Bénin, Patrice Talon s’est expliqué. Selon lui,  « si demain,  Niamey accepte de collaborer, les bateaux vont embarquer le pétrole nigérien.» Et pourtant, les autorités du Niger refusent de négocier et demandent à la Chine, acteur principal dans cet accord, de s’impliquer pour trouver une solution.

Par Fred Ido

«On ne peut pas nous voir comme des ennemis et vouloir notre collaboration et nos moyens (…) si demain, Niamey accepte de collaborer, les bateaux vont embarquer le pétrole.»

Telle est  l’explication donnée par le Président du Bénin, Patrice Talon, dans une déclaration faite hier mercredi 8 Mai 2024 et relayée par plusieurs médias.

Ainsi, le Chef de l’État béninois confirme  l’interdiction d’embarquer le pétrole nigérien à partir de son territoire.

Et ceci, a-t-il dit, en représailles de la décision des autorités nigériennes de ne pas ouvrir leurs frontières avec son pays et donc de ne pas collaborer.

Le Président Talon évoque les différentes démarches menées en vain pour apaiser la tension entre les deux pays.

Il cite, à cet effet, l’ouverture de ses frontières avec le Niger,  l’envoi de message à son homologue Tiani, et le déplacement de son ministre des Affaires étrangères en terre nigérienne.

Toutes ces démarches, à en croire le Président Talon, n’ont  pas abouti. Il a donc choisi la voie des représailles.

Réaction des autorités nigériennes…

Le  Premier ministre nigérien, Ali Lamine Zeine, a indiqué, mercredi 8 Mai 2024, peu avant la déclaration du Président Talon, que le Niger  «s’en tiendrait au contenu de l’accord» conclu avec la Chine.

En effet, cet accord stipule en son article 3 que le Bénin s’engage à « prendre toutes la mesure de manière à faciliter le transit et à s’abstenir de prendre unilatéralement et dans tous les cas sans l’accord préalable de la République du Niger, toute mesure de nature à restreindre ou à entraver le transit sur son territoire des hydrocarbures en provenance de la République du Niger à travers le système de transport ».

 En tout cas, pour le premier ministre du Niger Zeine, « c’est aux entreprises chinoises de régler le problème avec le Bénin.»

C’est aussi là toute la complexité de ce bras de fer. Pendant que le Président Patrice Talon souhaite parler et se faire entendre par les autorités nigériennes pour normaliser les relations, celles-ci mettent  en avant l’entreprise chinoise pour régler le différend.

Pour le Chef de l’État béninois, Patrice Talon, il est inconcevable que ce soient les responsables d’une entreprise privée qui l’informe de la présence d’officiels du Niger sur son territoire pour l’inauguration du pipeline.

De toutes les façons, c’est une nouvelle tension qui est née  entre ces deux pays, autrefois amis et frères. 

Elle fait suite et est la conséquence d’une précédente tension née de l’application de la décision des pays de la CEDEAO de fermer leurs frontières avec le Niger pour contraindre les militaires à rétablir l’ordre constitutionnel.

Cette décision mise en œuvre par le Bénin a crée des dysfonctionnements avec le Niger.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Éliminatoires coupe du monde 2026 : Brama Traoré dévoile la liste des Étalons 

Les Étalons affrontent l’Égypte le 6 juin et la Sierra Leone le 10 juin 2024. Pour ces deux matchs, le coach des Étalons, Brama...

Éliminatoires Coupe du monde 2026: La raison de l’absence de Bertrand et de  Issoufou

Le coach des Étalons, Brama Traoré, a dévoilé ce 27 mai 2024 à Ouagadougou, la liste des 23 joueurs sélectionnés. Au nombre de ceux-ci...

Burkina : Le Capitaine Traoré dit porter plainte contre une ONG

Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré, a rencontré le 23 mai 2024 à Ouagadougou, des Volontaires pour la défense de la patrie...
spot_img

Autres articles

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Éliminatoires coupe du monde 2026 : Brama Traoré dévoile la liste des Étalons 

Les Étalons affrontent l’Égypte le 6 juin et la Sierra Leone le 10 juin 2024. Pour ces deux matchs, le coach des Étalons, Brama...

Éliminatoires Coupe du monde 2026: La raison de l’absence de Bertrand et de  Issoufou

Le coach des Étalons, Brama Traoré, a dévoilé ce 27 mai 2024 à Ouagadougou, la liste des 23 joueurs sélectionnés. Au nombre de ceux-ci...

Burkina : Le Capitaine Traoré dit porter plainte contre une ONG

Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré, a rencontré le 23 mai 2024 à Ouagadougou, des Volontaires pour la défense de la patrie...