spot_img

Burkina/Insécurité : Près de 500 candidats de la Tapoa n’ont pas composé les concours directs 2023

Publié le : 

Publié le : 

Les concours directs de la fonction publique session de 2023 ont débuté ce samedi 12 août 2023 sur l’ensemble du territoire national ; En raison de l’insécurité dans la région de l’Est, près de 500 candidats de la province de la Tapoa n’ont pas pu se rendre à Fada N’Gourma, chef-lieu de la région de l’Est du Burkina pour composer.

Par Soanguipali Coulidiati Correspondant dans le Gourma

C’est à travers un sit-in qu’ils ont demandé au gouvernement de prendre toutes les dispositions afin de les faire composer. En effet, la province de la Tapoa dans la région de l’Est est située à 211km de Fada N’Gourma.

L’insécurité dans cette localité a rendu impossible la liaison de la province au reste du pays par la voie terrestre. Les compagnies de transport par lesquelles les populations de cette zone se déplaçaient ne circulent plus depuis plusieurs mois de cela.

Les candidats qui ont postulé aux concours directs session 2023 résidant dans la province de la Tapoa espéraient qu’une solution serait trouvée pour leur permettre de pouvoir prendre part à ces concours qui se déroule au Burkina.

« Nous nous sommes massivement inscrits espérant l’amélioration de la situation pour pouvoir prendre part aux concours ouverts à tous les enfants du pays. Mais malheureusement à notre grande surprise, la situation ne s’est pas améliorée. » peut-on lire dans la déclaration.

Burkina concours Tapoa
Une partie des candidats n’ayant pas pu composer le concours directs de 2023 dans la province de la Tapoa

Les candidats ont entamé des démarches auprès des autorités afin que celles-ci réunissent des conditions qui leur permettront de composer, mais rien n’y fit jusqu’au démarrage des concours.

« Un mois avant, nous, candidats de Diapaga, avons plaidé auprès des autorités pour qu’elles nous trouvent une solution afin que nous puissions aussi tenter notre chance… Aucune réaction favorable de la part de ces autorités ne nous a été parvenue. » ajoute-on.

Ce samedi 12 août 2023, malgré le démarrage des épreuves, ils ont organisé un sit-in à la mairie de Diapaga pour interpeller l’autorité. Dans leur déclaration, ils ont fait des propositions dont la mise en œuvre leur permettra de concourir.

Ces propositions sont entre autres d’organiser un concours spécial, sur place à Diapaga pour les candidats qui n’ont pas pu faire le déplacement à Fada N’Gourma.

Le commandant de la police municipale de Diapaga, Kapioko Abdou qui a reçu leurs doléances a promis de les transmettre à qui de droit.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...
spot_img

Autres articles

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...