spot_img

Terrorisme au Burkina : Les populations de la Tapoa (Est) demandent une intervention militaire

Publié le : 

Publié le : 

Les populations de la Tapoa, dans la région de l’Est du Burkina, appellent à une intervention militaire pour sauver la zone des griffes des groupes armés terroristes. Cet appel au secours a été lancé le 16 février 2023 au cours d’une conférence de presse.

Par Coulidiati Soanguipali, correspondant dans le Gourma

La situation sécuritaire dans la province de la Tapoa est devenue intenable clament les forces vives de cette localité qui appellent les autorités à se pencher sur la question.

Sur les huit communes que compte la Provence de la Tapoa, c’est seulement à Diapaga, Kantchari et Partiaga qu’il y a encore l’administration publique, disent-elles. Les cinq autres communes sont sous contrôle terroriste.

Les dernières semaines n’ont pas été faciles pour les populations de la province selon M. Koandjoa Yonli, Président provincial des organisations de la société civile qui a déclaré que plus d’une cinquantaine de personnes ont été tuées par des hommes armés non identifiés.

« Ces hommes armés s’en prennent aux vies des populations et les obligent à quitter leurs villages pour d’autres lieux» ajoute M. Yonli.

populations Tapoa intervention militaire
M. Koandjoa Yonli, Président provincial des organisations de la société civile

Les populations disent souffrir de la fermeture des centres de santé, de l’impossibilité d’évacuation sanitaire, du nombre croissant des personnes déplacées internes qui était de 13 842 à la date du 31 décembre 2022 selon le Conseil national de secours d’urgence (CONASUR).

Il y a également la prise en charge humanitaire insatisfaisante des déplacés internes, l’interdiction par les terroristes d’entrée et de sortie des véhicules, les vols de bétail, des céréales ainsi que les enlèvements.

Les forces vives de la Tapoa souhaitent voir la libération de la province, le retour du personnel de l’administration publique et le retour de tous les réseaux téléphoniques.

La région de l’Est tout comme d’autres régions du pays est régulièrement menacée par les groupes armés terroristes qui ont contraint des milliers de personnes à fuir leurs zones d’origines.

Lire aussi: Région de l’Est : Namounou, poumon économique de la Tapoa sous l’hydre terroriste

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issiaka Tiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...

Burkina : Dr Ablassé Ouédraogo au front, son parti dénonce une «punition déguisée »

Le parti Le Faso Autrement dit se réjouir de voir son président Dr Ablassé Ouédraogo faire signe de vie le 19 février 2024, 60...

Burkina : un décret pour permettre de dénoncer les mauvaises pratiques dans l’administration publique

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi 21 février 2024, le Conseil des ministres qui...

Burkina :  terrorisme, un bataillon d’intervention rapide à Gayéri 

Gayéri, département et commune urbaine de la province de la Komondjari (région de l’Est du Burkina ) dispose d’un Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) pour...
spot_img

Autres articles

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issiaka Tiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...