spot_img

Edito : Au Burkina Faso, gouverne-t-on par l’exemplarité ?

Publié le : 

Publié le : 

Dépassionnons le débat. Analysons les faits : En novembre 2022, le Chef de l’État, Ibrahim Traoré, renonce à son salaire de président et conserve sa rémunération de capitaine.

Par Raphael Aspavati

Cet acte traduit la volonté du président de la transition de «  montrer à ses compatriotes l’esprit de sacrifice qui doit habiter chacun des Burkinabè dans la situation actuelle de notre pays », avait justifié le porte parole du gouvernement, Jean-Emmanuel Ouédraogo.

Les ministres, quant à eux, ont « consacré 50% de leurs salaires du mois de novembre à la Caisse nationale de solidarité au profit des personnes en difficulté notamment les Personnes Déplacées Internes », note le rapport du conseil des membres du gouvernement du 16 novembre 2022.

En réalité, le Burkina Faso vit une crise sécuritaire sans précédent. Le pays fait face à des attaques terroristes récurrentes et meurtrières.

Le nombre de Personnes Déplacés Internes ( PDI) s’enfle créant ainsi une crise humanitaire inquiétante. L’insécurité alimentaire menace près de 4 millions de citoyens burkinabè.

«  Tout est urgent » pour reprendre l’expression du plus jeune président du monde. Il faut donc parer au plus pressé. Le gouvernement décide de lancer une grande offensive contre le terrorisme.

Le capitaine Ibrahim Traoré met en place, en janvier 2023, le Fonds de soutien patriotique dont le montant est estimé à 100 milliards de FCFA afin de soutenir et d’accompagner l’action des Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP).

L’objectif est double : rétablir et renforcer la sécurité sur l’ensemble du territoire national et apporter une réponse urgente, efficace et efficiente à la crise humanitaire.

Ce sont d’ailleurs les deux principales missions assignées à la Transition par la Charte signée le 14 octobre 2022. Libreinfo.net constate que c’est dans une telle condition que le Chef de l’État renonce à son salaire en impulsant la cadence.

La suite, le jeudi 20 juillet 2023, la loi sur les nouvelles taxes des produits et services est entrée en vigueur. 5% sont prélevés sur les appels téléphoniques et sms et 10% sur les abonnements TV. Mais avant, les boissons alcoolisées sont taxées de 10 % , la sucrerie de 5 % et la liste est longue.

Fort heureusement, des victoires ont été arrachées de hautes luttes sur le théâtre des opérations de guerre. Fin 2023, le président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré demande à nouveau à ses compatriotes des efforts supplémentaires pour venir à bout du terrorisme en 2024.

Comme en 2023, libreinfo.net note qu’en ce mois de Janvier, il renonce encore à son salaire avant de demander aux travailleurs du public et du privé à prélever 1 % sur leur salaire net. Cette façon de gouverner qu’on appelle gouverner par l’exemple est perçu par certains citoyens comme du populisme.

Pour d’autres, le Chef de l’État n’a pas besoin de son salaire pour vivre faisant alors ressortir l’augmentation des fonds spéciaux dans le budget de la Présidence. Mais alors, qu’est-ce que le populisme ? Venons-en !

Le populisme n’est rien d’autre que de la démagogie, du fourre-tout politique pour emballer et maintenir la population en état d’excitation. Et en dessous, faire tout le contraire de ce qu’on prône.

Ce qui est bien loin de l’acte posé par le président de la transition en renonçant à son salaire. Libreinfo.net pense que c’est du symbolisme au sommet de l’État, un engagement politique , car, quoi qu’on dise, gouverner….c’est choisir et gouverner par l’exemplarité, c’est impulser une dynamique. Et si on dépassionne le débat ?

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...