spot_img

Édito : nouvelle taxe, le front réclame notre soutien !

Publié le : 

Publié le : 

Il faut encore se ceindre les reins. Les défis sécuritaires à relever sont énormes en cette année 2024. « Nous nous sommes fixés des objectifs dans le domaine de la reconquête du territoire national et aussi pour le retour des PDI dans leurs localités et leur sécurisation. » Ainsi s’est adressé le Chef de l’État, le Capitaine Ibrahim Traoré,  à ses compatriotes, le 31 décembre 2023. 

Par Raphaël Aspavati

Un message qui annonce le renforcement de la lutte contre le terrorisme et dont l’implication première est d’ordre financier. Il faut de l’argent pour poursuivre la guerre, recruter, former et équiper les forces combattantes au front. 

Aucun sacrifice ne sera de trop. C’est pourquoi, déjà le dimanche 10 décembre 2023, à la veille de la célébration du 63è anniversaire de l’accession du Burkina Faso à l’indépendance, le Chef de l’État a formulé sa demande en ces termes : « Je vais encore vous demander plus d’efforts en 2024. Il y aura certaines mesures qui seront prises pour accentuer la continuation à l’effort de guerre ».

Cet appel pressant et insistant lancé aux  travailleurs du public, du privé et aux entreprises vise, selon les autorités, à  augmenter la prise en charge des Volontaires de la Défense pour la Patrie ( VDP) de 35% et à leur procurer une assurance vie.

Mais aussi à poursuivre l’acquisition de nouveaux moyens lourds de protection qui va augmenter la puissance de feu des unités combattantes.

Ainsi et certainement, « la guerre qui est à sa  phase d’introduction »  pour paraphraser les propos imagés du Capitaine Ibrahim Traoré passera à une autre étape. C’est ce que croit libreinfo.net.

Finalement, c’est l’expert en fiscalité internationale et en finances publiques, ministre de l’Économie, Dr Aboubacar Nacanabo, qui va lever un coin de voile sur les efforts supplémentaires annoncés par le Chef de l’État et les mesures fiscales qui vont avec dans le budget de l’État exercice 2024.

«En 2024, nous avons décidé de mettre une taxe de 2% sur le bénéfice net des entreprises. L’entreprise, après avoir payé les impôts sur les sociétés, le résultat net qui devrait faire l’objet de répartition entre les actions sous forme de dividendes, il est prévu 2% au profit du fonds patriotique. Cela va être la contribution des entreprises à ce fonds» a-t-il expliqué le 3 janvier dernier.

Hélas !Les mesures fiscales se multiplient dans une économie exsangue en raison du contexte d’insécurité. Fort heureusement, le Capitaine Ibrahim Traoré ouvre la fenêtre de la lutte contre la corruption. Libreinfo.net y ajoute la fraude. Car, la fraude et la corruption sont deux vices qui vont de pair.

En regardant par cette fenêtre, les nouvelles autorités pourront atteindre plusieurs objectifs. D’une part, assainir les finances publiques, renflouer les caisses car il y a des avoirs illicites à récupérer.

Et d’autre part, asphyxier l’économie criminelle aux mains des terroristes. Mais, en attendant que tout ceci se mette en place, le front a besoin de notre soutien.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Promotion immobilière : la commune de Bobo Dioulasso met en garde les « brebis galeuses» 

Le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré, ce mardi 20 février 2024, les responsables d’agences immobilières de Sya....

CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire sont dévoilées

La Confédération africaine de Football (CAF) a procédé, au tirage au sort des phases préliminaires pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations...

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est...

Guinée : mésentente au sommet de l’État, le gouvernement dissout

Le Président de la Transition de la République de la Guinée, le général Mamadi Doumbouya a dissous le gouvernement le lundi 19 février 2024...

Pays de l’AES: SONABEL, EDM SA et NIGELEC pour une coopération plus soutenue en matière d’énergie

Les responsables des sociétés d’énergie EDM SA du Mali, NIGELEC du Niger et SONABEL du Burkina, toutes appartenant aux pays membres de l’Alliance des...
spot_img

Autres articles

Promotion immobilière : la commune de Bobo Dioulasso met en garde les « brebis galeuses» 

Le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré, ce mardi 20 février 2024, les responsables d’agences immobilières de Sya....

CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire sont dévoilées

La Confédération africaine de Football (CAF) a procédé, au tirage au sort des phases préliminaires pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations...

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est...

Guinée : mésentente au sommet de l’État, le gouvernement dissout

Le Président de la Transition de la République de la Guinée, le général Mamadi Doumbouya a dissous le gouvernement le lundi 19 février 2024...

Pays de l’AES: SONABEL, EDM SA et NIGELEC pour une coopération plus soutenue en matière d’énergie

Les responsables des sociétés d’énergie EDM SA du Mali, NIGELEC du Niger et SONABEL du Burkina, toutes appartenant aux pays membres de l’Alliance des...