spot_img

Burkina : Idrissa Nassa veut un patronat au rang des institutions fortes en Afrique

Publié le : 

Publié le : 

Le président du Conseil d’Administration (PCA) de Coris Holding, Idrissa Nassa, a été installé dans ses fonctions de président du patronat burkinabè, le jeudi 7 décembre 2023 à Ouagadougou. Dans sa vision, le nouveau dirigeant du patronat burkinabè veut inscrire l’institution au rang des institutions fortes en Afrique.

Par Daouda Kiekieta

Le président élu du patronat burkinabè, Idrissa Nassa par ailleurs PCA de Coris Holding, a été installé ce jeudi à Ouagadougou en présence du chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré. 

A cette occasion, le patronat a remis un chèque de 100 millions FCFA pour les veuves et les orphelins des forces combattantes tombées sur le champ de la bataille et un autre chèque du même montant pour le fonds de soutien patriotique.

Dans son discours, le président Ibrahim Traoré a invité  le patronat à inscrire dans son plan stratégique notre vision de développement endogène basée sur l’intensification de la production.

« Nous souhaitons qu’à partir de janvier, nous trouvions les stratégies nécessaires pour réduire le volume des importations. Nous souhaitons que les importateurs soient désormais des producteurs et qu’ils puissent contribuer à la production et à la transformation sur place. C’est dans ce sens qu’on pourra aussi créer beaucoup d’emplois et de richesses », a-t-il expliqué.

Idrissa Nassa patronat
Idrissa Nassa officiellement installé présient du patronat burkinabè

Plus de 90% des recettes proviennent du secteur privé

Pour sa part, le président du patronat burkinabè a appelé l’ensemble des couches du secteur économique du pays à une union sacrée pour la restauration de l’intégrité du territoire national.

Pour lui, ce secteur reste résilient malgré la crise sécuritaire. « Dans un pays en guerre, les hommes et les femmes d’affaires de notre pays mènent une guerre sans merci sur le front économique pour contribuer au bien-être de nos populations” a-t-il dit.

Le patron du Groupe Coris Bank rappelle que le secteur privé est aussi le premier créateur de richesse, le premier contributeur fiscal et le principal mobilisateur de ressources financières pour l’effort de sécurisation de notre territoire national.

« En effet, les chiffres du ministère des Finances montrent que plus de 90% des recettes fiscales et douanières, soit près de 2.000 milliards de francs CFA, proviennent des activités économiques des entreprises privées » a souligné Idrissa Nassa.

Pour ce faire, le président burkinabè promet, avec son équipe, de façonner un nouveau visage de l’institution pour qu’elle « rejoigne, sans tarder, le rang des institutions fortes dont a besoin notre continent ».

Idrissa Nassa patronat
Les participants à la cérémonie d’installation

« A cet égard, le CNPB contribuera, sous le leadership de nos autorités nationales et régionales et en étroite coopération avec les organisations patronales sœurs, à l’approfondissement de l’intégration sous-régionale pour une meilleure consolidation des performances économiques de nos pays » ajoute-t-il.

Âgé de 59 ans, Idrissa Nassa, le Président du Conseil d’Administration (PCA) de Coris Holding a  été  élu président du Conseil national du patronat burkinabè (CNPB), le mardi 24 octobre 2023, avec 68,78%.

Il remplace à ce poste, l’homme d’affaires Apollinaire Compaoré, qui a dirigé l’institution pendant les 5 dernières années.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...