spot_img
spot_img

Bobo-Dioulasso : les étudiants de l’Institut supérieur des filières professionnalisantes (ISFP) outillés contre la désinformation

Publié le : 

Publié le : 

La formation initiée par Libreinfo.net en partenariat avec Orange Money contre les fakes news s’est poursuivie le mardi 30 avril 2024 à Bobo-Dioulasso. C’était au tour des étudiants de l’institut supérieur des filières professionnalisantes (ISFP) de Bobo d’accueillir l’équipe de formation.

Par Prisca Konkobo , Bobo-Dioulasso 

Les étudiants de l’Institut supérieur de filières professionnalisantes (ISFP) de Bobo-Dioulasso n’ont pas marchandé leur présence pour suivre la formation contre la propagation des fake news sur les réseaux sociaux. Sortis nombreux, les échanges entre les étudiants et le journaliste formateur, Moussa Sawadogo, ont duré plus que prévu.

Des étudiants très participatifs et accrochés aux enseignements du formateur ont montré tout leur désir de comprendre la désinformation, la propagation du discours de haine et les lois en vigueur en matière de règlementation des réseaux sociaux au Burkina Faso.

Le journaliste formateur Moussa Sawadogo a expliqué que leur responsabilité juridique peut être engagée en cas de mauvaise utilisation des réseaux sociaux. Ayant suivi la formation d’une oreille attentive, le délégué général des étudiants, Steve Marie Cédric Nikiema a retenu pour sa part « qu’il faut d’abord analyser les informations avant de les publier et faire preuve de vigilance pour ne pas rentrer dans les situations de désagrément ».

Faouzia Ouattara étudiante en agriculture première année, déléguée adjointe générale, retient « qu’avant de partager toute information il faut d’abord s’assurer que ce sont des vraies informations ».Gracielle Ghislaine Bamouni étudiante en première année de marketing et gestion commerciale note que« les réseaux sociaux sont importants mais il faut savoir les utiliser ». 

Tous ensemble, ils ont promis d’être vigilants et veulent être des relais auprès de leurs camarades. « On a beaucoup appris sur les conséquences de la désinformation, les causes et quelles sont les solutions que nous en tant qu’étudiants pouvons apporter pour nous protéger et sensibiliser nos camarades. Je ferais plus attention quand je vais publier sur Facebook ou sur whatsapp», déclare Kouilga Zongo, étudiant en marketing et gestion commerciale à l’issue de la formation.

Kouilga Zongo, étudiant en marketing et gestion commerciale
Kouilga Zongo, étudiant en marketing et gestion commerciale

Selon le secrétaire général de l’ISFP, Sériba Traoré, la sensibilisation aux fake news est une « thématique qui constitue une épine dorsale de notre société aujourd’hui. C’est la jeunesse qui est en proie à la prolifération de mauvaises informations, de désintoxication. Les gens ne prennent pas le temps de prendre connaissance effective de certaines informations avant de les diffuser », se désole-t-il.

Monsieur Traoré affirme en outre que l’institut n’a pas « hésité un seul instant » pour donner son accord pour la tenue de cette formation. « Il était de notre devoir d’accepter cette séance de sensibilisation afin de permettre à nos étudiants de comprendre les enjeux qu’ils encourent en utilisant les réseaux sociaux », insiste-t-il.

Libreinfo.net accompagné de Orange Money a initié en marge de la SNC 2024 une série de formations sur les Fake news à l’endroit des élèves et étudiants des écoles supérieures de Bobo Dioulasso. Au moins 1000 jeunes élèves et étudiants seront touchés par cette formation. Débutée le 29 avril 2024, la série de  formations prendra fin le 2 mai 2024. Elle touche une dizaine d’établissements de la ville de Bobo Dioulasso.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...