spot_img
spot_img

Justice: Adama Siguiré condamné à 12 mois avec sursis

Publié le : 

Publié le : 

Le tribunal de grande instance Ouaga 1 a rendu son jugement ce lundi 6 mai 2024  dans l’affaire opposant Adama Siguiré à la CGT-B. L’écrivain a été déclaré coupable et condamné à une peine d’emprisonnement de 12 mois et une amende de 500.000FCFA, le tout assorti de sursis. Mécontents, ses conseils annoncent qu’ils vont interjeter  appel.

Par Prisca Konkobo 

La Confédération générale du Travail du Burkina (CGT-B) a attrait Adama Siguiré en justice suite à l’un de ses posts Facebook où il accusait la CGT-B et son secrétaire général confédéral, Moussa Diallo, d’avoir reçu de l’argent de l’impérialisme pour déstabiliser la transition.

A l’issue de plusieurs séances, le tribunal a déclaré Adama Siguiré coupable des faits  à lui reprocher et le condamne à une peine d’emprisonnement de 12 mois et une amende de 500.000 FCFA, le tout assorti de sursis.

Le tribunal reçoit en outre la constitution de parties civiles de Moussa Diallo et de la CGT-B, la déclare partiellement fondée, condamne Adama Siguiré à payer chacun 500.000F CFA.

Le prévenu doit aussi payer 500.000FCFA aux avocats de la partie civile. La décision de justice fixe également une contrainte judiciaire de trois mois pour le paiement des intérêts civils.

Faire appel….

Si les avocats de la partie civile sont satisfaits de la décision rendue, les conseils de Adama Siguiré se disent insatisfaits et comptent interjeter appel.

« Nous ne sommes pas d’accord avec la décision qui a été rendue donc la conséquence logique c’est la voie de l’appel. Et c’est le seul moyen d’exprimer son mécontentement vis-à-vis d’une décision qui a été rendue à l’égard d’un justiciable qui n’est pas satisfait», déclare Me Adama Kondombo, l’un des avocats de Adama Siguiré.

Me Adama Kondombo, l'un des avocats de Adama Siguiré
Me Adama Kondombo, l’un des avocats de Adama Siguiré.

«Et nous ne sommes pas satisfaits parce que nous estimons en tout cas que les questions de forme que nous avons soulevées  ne sont pas de la plaisanterie. C’était des questions de pur droit», ajoute-t-il.

Au cours des audiences, la défense a dénoncé le caractère faux de la citation à comparaître. Pour elle, la citation n’a pas été donnée par une personne habilitée à le faire. Et Me Adama Kondombo revient sur cet élément en insistant.

«Après la mise en délibéré du dossier, nous avons appris que le monsieur qui a servi les citations à notre client a finalement prêté serment au TGI Ouaga 2. Et ça c’est après la mise en délibéré du dossier». Et que par conséquent, «Ce que nous disons c’est fondé», conclut-il.

www libreinfo net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...