spot_img
spot_img

Burkina/Justice : l’affaire «arrestation de Me Guy Hervé Kam » sera jugée ce soir à 15 h

Publié le : 

Publié le : 

Le tribunal administratif de Ouagadougou a ordonné le 7 mars 2024, la libération de Me Guy Hervé Kam. Insatisfait, l’Etat burkinabè a interjeté appel. Le dossier sera jugé ce 18 avril à la Cour  administrative d’appel de Ouagadougou.

Par Prisca Konkobo

Me Guy Hervé Kam a été interpellé le 24 janvier 2024 à l’aéroport international de Ouagadougou. Depuis lors, aucune nouvelle.

Une requête de référé liberté a été déposée au tribunal administratif de Ouagadougou et l’affaire jugée le 5 mars.

A l’audience, l’Agent judiciaire de l’Etat a expliqué que Me Guy Hervé Kam a été arrêté pour «des faits d’atteinte à la sûreté de l’État».

Les confrères de l’avocat estiment qu’il y a violation des procédures.

« S’il y a quelque chose contre lui, que les accusations soient menées dans le cadre d’une procédure normale comme tout citoyen» a déclaré Me Prosper Farama.

«Qu’on lui notifie ce qu’on lui reproche, qu’il ait la possibilité de se défendre. Et que ceux qui l’accusent apportent les preuves et qu’il soit jugé», a-t-il ajouté.

A l’issue des débats, le tribunal administratif a ordonné la libération de l’avocat.

L’Etat, lui, a interjeté appel. Le procès est prévu se tenir ce 18 avril à 15h à la cour administrative d’appel de Ouagadougou.

Affaire à suivre…

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...