spot_img

Burkina : Le Festival international de danse de Ouagadougou se tiendra du 20 au 27 janvier 2024

Publié le : 

Publié le : 

La promotrice du Festival international de danse de Ouagadougou ( FIDO ), Irène Tassembédo, a organisé un point de presse ce samedi 13 janvier 2024 à Ouagadougou sur l’organisation de la 12ème édition du festival. Le FIDO est un espace de danse où se produisent et se découvrent les meilleurs talents.

Par Emilienne Compaoré

Ce Festival entend promouvoir une danse d’expression plurielle , développer un espace de rencontres, de créations, de transmission de partages et de métissage des cultures, accueillant des formes et des techniques très variées dans le champ de la danse.

Pour cette édition, 28 compagnies venant du Burkina Faso, du Brésil, du Canada , de la France, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, de l’Italie, du Mali , de la République Démocratique du Congo, du Sénégal, du Togo présenteront leurs créations du festival.

Placée sous le thème « Identité », la 12ème édition du FIDO se tiendra du 20 au 27 janvier 2024 à Ouagadougou.

Selon la promotrice du Festival international de danse de Ouagadougou, Irène Tassembédo, mettre en exergue ce thème est pertinent « car les artistes sont certainement ceux qui sont les plus capables de nous ouvrir les yeux sur l’extraordinaire diversité culturelle de notre monde , cultiver les identités dans un esprit de partage, de tolérance et non de rejet et d’exclusion de la figure de l’autre » a-t-elle expliqué.

Festival international danse
Irène Tassembédo, promotrice du festival international de danse de Ouagadougou

La promotrice souligne que le FIDO posera ses valises au CDC La Termitière pour tous les spectacles de danse, au Grin des Arts Vivants pour les masters class et à Yam Ni Yam K et le quartier Kamsonghin qui sera aux couleurs du festival ».

Elle indique qu’« après les spectacles de danse, des concerts live sont prévus au village du festival à Kamsonghin tous les soirs.

Le festival se fera également dans différents lieux comme le grand marché, les établissements scolaires, au Prytanée militaire de Kadiogo (PMK) et à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO).

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...