spot_img

CAN Ambiance : Attentes prudentes de quelques tenanciers de maquis et de grilleurs de viande à Ziro

Publié le : 

Publié le : 

Quelques tenanciers de maquis et grilleurs de viande dans la province de Ziro au Burkina se sont prononcés, le jeudi 11 janvier 2023, sur leurs préparatifs à quelques jours du début de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023.

Par Dino Abdoulaye Konaté Correspondant dans le Ziro

Nous avons rencontré quelques tenanciers de maquis et de lieux de grillade de viande à Sapouy, dans la province du Ziro, au Burkina.

Ils nous racontent comment ils se préparent pour accueillir les supporters qui viendront dans ces endroits pendant les matchs de la CAN 2023 qui se joue en Côte d’Ivoire.

Certains d’entre eux ne se préoccupent guère de cette compétition africaine de football car, selon eux, cette CAN ne se jouant pas au Burkina Faso, ils n’ont rien prévu pour les supporters.

C’est le cas des gérants des maquis « Caïman de Sapouy » et « La Cohésion ». Interrogés sur le sujet, ces gérants disent qu’ils ont transmis des doléances (Équipement pour suivre les matches) liées à l’événement à leurs patrons.

« Nous n’avons pas de téléviseur, donc pour le moment rien n’est fait pour accueillir les supporters » affirme l’un d’eux. « Nous attendons la réaction du patron pour voir ce que nous pouvons réserver aux supporters » ajoute un autre.

CAN Ambiance maquis
point de grillade dans la province du Ziro

Au secteur 4 de Sapouy, au maquis « Ambassade », il n’y a pas de disposition particulière pour accueillir les supporters. Mais le gérant, Dieudonné Tagnan nous assure que quelque chose sera fait d’ici le début de la CAN pour accueillir les supporters.

« Nous disons aux supporters que nous sommes en train de nous préparer pour leur permettre de vivre une belle CAN ». Et puis, ajoute-t-il, « Cela permet aussi à mon activité de prospérer. ». Aux maquis « One Game » et à « Bawarwi » le dispositif est déjà en place. Il ne manque que les supporters.

« Nous sommes prêts et nous attendons la CAN pour souscrire aux différents abonnements nécessaires afin de permettre aux supporters de vivre la CAN comme s’ils étaient là-bas » nous a dit Mme Laure Elisabeth Tassembedo/Kaboré, propriétaire du maquis « One Game Bawarwi » de Sapouy.

CAN Ambiance maquis
Mme TASSEMBEDO Laure Elisabeth responsable du maquis One Game Bawarwi

Elle ajoute pourtant : « Cette CAN n’aura pas un impact sur nos activités. Nous projetons les matches pour les consommateurs. »

D’autres tenanciers ne pensent pas que les supporters seront très motivés. « Avec les prestations pas récentes des Étalons, les supporters ne sont pas très au top. » a dit Paul Tiendrébéogo, gérant de l’espace communément appelé « Jardin du Maire ». Selon lui, cette CAN n’aura aucun impact sur son activité car, dit-il, « je ne suis pas sûr que les supporters seront au rendez-vous. »

Pour les grilleurs de viande, certains d’entre eux ont lancé des commandes de poulets, de moutons et de chèvres auprès de leurs fournisseurs habituels. Car, estiment-ils, avec la CAN, les supporters, avant, pendant et après les matches, consommeront certainement de la viande.

« Je suis prêt et nous attendons la CAN avec patience. » nous a affirmé JPP Badini qui fait de la grillade en face du maquis « One Game Bawarwi ».

« Pour nous, en tant que grilleurs de viande, comme la CAN ne se joue pas ici au Burkina Faso, on attend que ça commence et on va voir ce que cela va donner. » nous dit Gabriel Dedi, un autre grilleur de viande en face du maquis « Caïman » de Sapouy.

Dans l’ensemble, les tenanciers des maquis et les grilleurs de viande n’attendent pas grande chose de cette CAN 2023.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Portrait : entre volonté et combativité, Yvonne Nana, la peintre de Ziniaré s’impose

De plus en plus au Burkina, des filles exercent le métier de la peinture, autrefois réservé aux hommes. C’est le cas d’Yvonne Nana rencontrée...

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...
spot_img

Autres articles

Portrait : entre volonté et combativité, Yvonne Nana, la peintre de Ziniaré s’impose

De plus en plus au Burkina, des filles exercent le métier de la peinture, autrefois réservé aux hommes. C’est le cas d’Yvonne Nana rencontrée...

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...