spot_img

Burkina : 78 511 personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral

Publié le : 

Publié le : 

Le Burkina Faso connaît une avancée majeure dans la lutte contre le Sida, informent les responsables du Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (SP-CNLS-IST), le 29 novembre 2023.

Par Nicolas Bazié

La Journée mondiale de lutte contre le sida sera commémorée au Burkina le 2 décembre en différé. Ainsi, le Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (SP-CNLS-IST), selon le chef du département santé, Dr Salam Derme, entend intensifier des actions de prévention.

Il s’agit d’éviter les nouvelles infections au niveau de la jeunesse, explique Dr Salam Dermé, qui ajoute qu’il faut intensifier les traitements du VIH. « Actuellement, nous avons au plan national, 78 511 personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral», a affirmé le chef de département santé du CNLS-IST qui indique que « c’est une infection chronique.» 

Selon lui, « le traitement ne permet pas d’éliminer tout le virus dans le sang. Nous devons nous investir davantage pour éviter que de nouvelles personnes ne soient infectées notamment au niveau de la jeune génération », insiste Dr Salam.

Le CNLS-IST prévoit une semaine de solidarité envers les personnes vivant avec le VIH, dans le cadre de la commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le Sida.

Pour Moussa Ouédraogo, chargé du Fonds de solidarité des malades et des orphelins du Sida, l’organisation de cette semaine a pour objectif de soutenir toutes ces personnes qui vivent avec cette maladie.

« Il y a toujours des cas de stigmatisation qui existent», a fait savoir Moussa Ouédraogo, affirmant que « cette semaine de solidarité est une occasion pour nous de dire encore que nous sommes aux côtés de ces personnes qui ont besoin de nous pour améliorer leurs conditions de vie».

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...