spot_img

Burkina : le ministre de la justice, Edasso Rodrigue Bayala lance les activités des NAK à Koudougou

Publié le : 

Publié le : 

La 28e édition des Nuits Atypiques de Koudougou (NAK) a ouvert ses portes le mercredi 29 novembre 2023, à Koudougou, chef-lieu de la région du Centre-Ouest par le ministre de la justice, Edasso Rodrigue Bayala, représentant le ministre de la Culture, Jean Emmanuel Ouédraogo. Placée sous le thème « Culture et Agriculture », cette édition vise à célébrer la culture à travers des talents locaux et internationaux.

Par Issoufou Ouedraogo, envoyé spécial aux NAK

La 28e édition des Nuits Atypiques de Koudougou a ouvert ses portes le mercredi 29 novembre et ce jusqu’au 3 décembre 2023. Durant quatre jours, la «Cité du cavalier rouge» va vibrer au rythme de la culture dans toute sa diversité.

Plusieurs activités sont au programme. Entre autres, « le sousoaga », une activité en lien avec la thématique de la présente édition qui combine l’animation musicale aux travaux champêtres. «Le fitness atypique», une autre activité qui allie sport et culture.

A ceci s’ajoute l’activité innovante de l’édition qui est «Relevé art», une soirée de découverte des jeunes talents culturels. Sans oublier l’espace Kombi Zaka, dédié aux tout-petits.

Une manière pour le promoteur des NAK, Koudbi Koala d’encourager et d’accompagner les jeunes à travers le prix Koudbi Koala.

Selon Koudbi Koala, le pari de la 28e édition a été tenu et cela grâce au concours de tous.« Nous devons prouver notre volonté de compter sur nous-mêmes, d’aller de l’avant, de relever les défis, d’acquérir plus de liberté par nos actions et bien entendu les succès engrangés », a-t-il indiqué.

En plus de la musique, il y a que selon le promoteur Koudbi Koala, les NAK en collaboration avec l’Université Norbert Zongo organisent un colloque dont le terme est: «Culture et Agriculture ».

NAK Rodrigue Bayala
Les officiels à l’ouverture des NAK

L’avantage, selon Koudbi Koala est de permettre aux professeurs, aux chercheurs et aux étudiants d’explorer les possibles liens entre la culture et l’agriculture.

Le ministre de la justice Edasso Rodrigue Bayala, représentant le ministre de la Culture Jean Emmanuel Ouédraogo parrain de cette édition affirme que « les nuits atypiques sont un cadre socioéconomique et culturel, un pool de développement, ce qui fait l’adhésion de plusieurs personnes à ce festival ».

Et selon le représentant du parrain, ce colloque thématique permettra des échanges, des réflexions appropriées sur les liens entre la culture et l’agriculture ainsi que les enjeux socioéconomiques et environnementaux qui en découlent.

Quant au co-parrain, El Hadj Aboubacar Zida dit Sidnaaba, il a demandé au gouvernement de mettre l’accent sur l’agriculture afin de permettre au pays de se nourrir à travers les nouvelles pratiques agricoles et surtout de faire de notre culture un moteur de développement. « Notre culture est une solution pour résoudre nos difficultés », a-t-il dit.

Le représentant du parrain affirme que « le gouvernement verra tout ce qu’il peut faire pour que ce festival puisse vivre ». Profitant de l’occasion, il a lancé un appel aux personnes de bonnes volontés pour qu’elles accompagnent le promoteur, car le site du festival a besoin de clôture par exemple.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...
spot_img

Autres articles

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...