spot_img

Burkina : Production de blé, le ministre Ismaël Sombié sur les plaines du pôle de croissance de Bagré

Publié le : 

Publié le : 

Le ministre de l’Agriculture, le Commandant Ismaël Sombié a effectué une visite inopinée le vendredi 15 décembre 2023, sur les plaines du pôle de croissance de Bagré, dans la région du Centre-Est. Ceci entre dans le cadre de l’initiative présidentielle pour la production agricole au Burkina Faso.

Par Nicolas Bazié

«Il n’est pas question de rester à Ouagadougou et prendre des nouvelles. Je viens constater moi-même», a indiqué le ministre de l’Agriculture Ismaël Sombié, à son arrivée sur les plaines du pôle de croissance de Bagré, pour s’assurer de la mise en terre du blé.

Selon le département de la communication du ministère, la culture de blé a constitué le principal centre d’intérêt de la visite du ministre Sombié.

« Plusieurs sites ont été emblavés pour la production. Sur le périmètre de 2200 hectares, 15 hectares sont réservés pour produire de la semence de blé», peut-on lire sur la page officielle du ministère de l’Agriculture.

A cet endroit précis, le service de communication soutient que le ministre a pu constater que les plans sont en phase de levée. « Sur ce même site, 62 autres hectares de blé ont été semés et l’irrigation est en cours», informe-t-il.

Le commandant Ismaël Sombié a également visité le site de production des pensionnaires de l’Institut de formation en développement rural (IFODER). Il s’étend sur une superficie de 5 hectares.

Les responsables de cet institut apprennent aux élèves comment se fait la production de blé. C’est ce que le directeur général de Bagrépôle, Dr Donkora Kambou a tenté d’expliquer lorsqu’il dit qu’il s’agit de permettre aux élèves d’allier théorie et pratique en expérimentant la production de blé qui est selon lui, une nouvelle denrée sur le pôle.

Outre ces deux sites, l’ONG SAPHE a également décidé de prendre part à l’Offensive en produisant 7 hectares de blé sur son propre site, le semis est en cours depuis le 15 décembre 2023, à en croire le ministère de l’Agriculture.

Notons qu’il était prévu l’emblavement de 100 hectares de blé dans le pôle de croissance de Bagré. Mais, explique le ministère, la disponibilité de la semence, les contraintes de calendrier ainsi que quelques difficultés techniques ont limité l’emblavement à environ 80 hectares.

«Au tout début, il y a des difficultés. Mais on corrigé au fur et à mesure qu’on avance. Au départ, c’était comme un pari impossible, mais nous l’avons fait», se réjouit le ministre.

Le 10 décembre 2023, le président du Conseil national du patronat burkinabè, Idrissa Nassa a pris l’engagement de réaliser un investissement test de 200 hectares dans la production locale de riz et de blé.

« Pour donner l’exemple en tant que président du patronat, j’ai pris l’engagement devant son Excellence Monsieur le Premier ministre, d’investir dans l’agriculture sur 200 hectares», avait-il déclaré.

Ce jour-là, le premier ministre Apollinaire Kyélem indiquait que «si les chefs d’entreprise investissent dans le secteur agricole, ils deviendront plus riches, car les populations auront suffisamment d’argent pour acheter les produits de leurs autres secteurs d’activité».

Le président du patronat Idrissa Nassa de promettre que le secteur privé va accompagner cette «option de développement endogène», car fait-savoir, « il n’est pas normal de continuer d’importer tant de vivres, 63 ans après l’indépendance du Burkina Faso.»

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...