spot_img
spot_img

Burkina terrorisme: Eddie Komboïgo appelle le président du Faso à libérer les soldats de l’ex RSP pour envoyer au front

Publié le : 

Publié le : 

Dans une lettre ouverte du Président du CDP, Eddie Komboïgo au Président du Faso Roch KABORE,ce dernier l’invite à libérer les soldats de l’ancien (RSP) en prison afin que ceux-ci puissent aller combattre le terrorisme. Sur la page facebook du président du CDP,l’ancien parti au pouvoir,Eddie Komboïgo déclare:«Non monsieur le Président, le RSP n’était pas un tigre en papier. Le RSP était un régiment d’élites qui a veillé sur notre pays pendant des décennies pour que la paix règne au Faso. Certe des éléments du RSP ont commis une erreur. Mais ils ont été jugés et condamnés. Mais, y’a t’il meilleure manière de purger sa peine pour un soldat d’élite que de lui permettre d’aller au front pour défendre sa Nation ?
Dans les 4 mûres de leurs cellules ils ne servent à rien que la satisfaction d’un sentiment de vengeance non justifiée. Excellence Monsieur le Président KABORE, permettez que les éléments du RSP aillent au front pour défendre le Brukina dans cette guerre que vous qualifiez d’asymétrique et dont vous ignorez les combattants et leurs raisons. Ce qui prime c’est que cette guerre s’arrête parce qu’elle a fait de nombreuses victimes qui sont nos frères et sœurs. »

L’ex regiment de sécurité présidentielle(RSP) était composé de 1200 hommes formés aussi bien dans la lutte contre le terrorisme.Apres avoir été accusé de plusieurs comportements déviants,les autorités de la transition ont par le dissoudre en 2015 suite au coup d’état perpétré le 16 septembre de la même année. Depuis lors,plusieurs soldats de ce corps croupissent en prison avec leur tête le Général Gilbert Diendere autrefois proche de Blaise Compaoré,très craint et respecté par les différents corps au Burkina.

Certains burkinabè souvent qualifiés de nostalgiques du régime de Blaise Compaoré voient ces soldats comme une pièce importante dans la lutte contre le terrorisme. Ils n’hésitent pas à demander aux dirigeants actuels de leur tendre la main.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Réseaux Sociaux : La Présidence du Faso met en garde les usurpateurs de l’identité du chef de l’État 

La direction de la communication et des relations presse de la présidence du faso, dans un communiqué publié ce vendredi 17 mai 2024, informe...

Burkina : 3e édition du FONDES, «éduquer les enfants au sein de la famille », Germaine Kafando 

L' association Fondation Espoir et Sourire ( FONDES) organise la 3e édition du salon international de la famille de Ouagadougou qui s’est ouvert ce...

Burkina/littérature: réseaux sociaux, influence mitigée sur le livre physique

Avec internet et les réseaux sociaux, l’avenir du livre physique serait menacé. Sur le sujet des écrivains, des étudiants et des gérants de bibliothèque...

Burkina: Le CNP-NZ décline une rencontre avec le CSC

Le Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ) a décliné l’invitation du Conseil supérieur de la communication (CSC) à participer à une rencontre d’échanges,...
spot_img

Autres articles

RDC : Tentative de coup d’État déjouée, selon l’armée

La capitale de la République démocratique du Congo , Kinshasa, a été secouée par une tentative de coup d'État le dimanche 19 mai 2024....

Niger: accord trouvé pour le retrait des soldats américains

Les États-Unis et le Niger ont trouvé ce dimanche 19 mai 2024 un accord conjoint pour les procédures de retrait des soldats américains sur...

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...