spot_img

Entretien : traitement de résidus miniers, Endeavour Mining invite les autres mines à faire confiance à Golden Hand SA 

Publié le : 

Publié le : 

Le Burkina Faso a inauguré, le 23 janvier 2024, sa toute première usine de traitement de résidus miniers made in Burkina. Le groupe Endeavour Mining est la première à signer un accord commercial avec la société Golden Hand SA (en charge de l’usine), livrant 392 tonnes de charbon fin de sa mine de Semafo Mana pour traitement.  Dans cet entretien, le directeur pays du groupe Endeavour Mining, Souleymane Boly, invite les autres sociétés minières à faire confiance à l’initiative des autorités. 

Entretien réalisé par Nicolas Bazié

Libreinfo.net : Le Burkina Faso dispose désormais de sa première usine de traitement de charbon fin qui a été inaugurée le mardi 23 janvier 2024. Comment avez-vous accueilli la nouvelle ? 

Souleymane Boly : C’est une nouvelle que nous avons accueillie très positivement. Je pense déjà que la stratégie nationale du chef de l’État et du gouvernement, visant à valoriser les résidus miniers est une avancée majeure. 

Cela est en phase avec la stratégie ambitieuse et novatrice de contenu local du groupe Endeavour Mining. Créer de la valeur dans les pays où nous opérons, font partie de notre responsabilité, c’est ce qui fonde notre durabilité. 

Endeavour est un partenaire de confiance de l’État Burkinabè. Le pays abrite deux des cinq mines en production du groupe Endeavour.

Nous sommes engagés à contribuer au développement d’un tissu économique autonome et prospère grâce à notre stratégie de contenu local qui se distingue par son approche inclusive. Nous collaborons avec environ 300 entreprises burkinabè.

En 2022, 86 % des dépenses en biens et services des mines d’Endeavour ont été effectuées auprès de fournisseurs Burkinabè. 

Libreinfo.net : Le premier charbon fin traité dans cette usine provient de la mine de Mana qui appartient à Endeavour Mining. Qu’est-ce qui explique aussi rapidement votre adhésion à cette initiative ? 

Souleymane Boly : Nous avons été approchés l’année dernière (en 2023) par le ministère des Mines et des Carrières qui nous a informés qu’une entreprise (Golden Hand SA) burkinabè avait obtenu un agrément pour le traitement des résidus miniers. 

Nous avons tout de suite pris attache avec la société Golden Hand SA, pour visiter leurs installations et comprendre leurs procédés. 

Nous avons été impressionnés par la capacité technique et opérationnelle de l’usine. Nous avons donc regardé sur le plan technique et commercial comment travailler ensemble.

Ce que nous avons vu nous a convaincu qu’il fallait soutenir l’élan national de valorisation des compétences nationales. Le traitement des résidus miniers existe dans certains pays mais ce n’était pas encore le cas au Burkina Faso. 

C’est une innovation. Il s’agit d’un entrepreneur burkinabè, avec des équipements entièrement fabriqués au Burkina Faso et nous sommes heureux d’avoir pu conclure un partenariat commercial (le 13 décembre 2023).  

Libreinfo.net : Quel peut être l’apport de cette usine dans le secteur minier burkinabè ? 

Souleymane Boly : Les résidus miniers sont, pour la plupart des sites miniers au Burkina Faso, stockés et non valorisés alors qu’ils contiennent encore des métaux précieux, de l’or et de l’argent notamment. 

Donc, le fait d’arriver à la fin du cycle de production à extraire de l’or de ces résidus, est une manière de créer de la valeur qui profite à tous (40% des capitaux pour l’Etat burkinabè et 60% pour le secteur privé national).

Libreinfo.net : Est-ce que Endeavour Mining est disposée à fournir chaque année, du charbon fin à l’usine Golden Hand SA pour traitement ? 

Souleymane Boly : Oui, les résultats obtenus après le traitement du charbon fin sont très encourageants. Vous avez vu que l’usine de traitement a pu extraire de l’or à partir du charbon fin de la mine de Mana (392 tonnes de charbon fin). 

Nous sommes tout à fait disposés à poursuivre ce partenariat et fiers d’être la première entreprise minière associée au projet. 

Libreinfo.net : Quel message avez-vous à l’endroit des autres sociétés minières ? 

Souleymane Boly : J’encourage les autres mines industrielles à faire confiance à Golden Hand SA et aux acteurs nationaux qui sont en train de monter en compétences techniques dans le secteur minier.

Le partage de compétences et les partenariats entre des acteurs privés nationaux et internationaux seront bénéfiques à l’ensemble de l’industrie minière burkinabè. 

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...