spot_img

CAN 2023 : Krépin Diatta s’insurge contre l’arbitrage après l’élimination du Sénégal en 8es de finale

Publié le : 

Publié le : 

Après l’élimination du Sénégal, tenant du titre de la CAN, face à la Côte d’Ivoire (1-1, 5-4 tab), lundi 29 janvier 2024 au stade Charles Konan Banny de Yamoussoukro, Krépin Diatta était très remonté contre l’arbitrage de la rencontre, pointant du doigt une corruption des membres de la CAF. « Ils ont tué notre compétition », a pesté le joueur de l’AS Monaco.

Par Issoufou Ouedraogo

La Côte d’Ivoire a éliminé les champions d’Afrique en titre, les Lions de la Teranga. Dans les séances des tirs au but, le pays hôte a emporté la partie après un penalty décisif transformé par Franck Kessié. Cependant, le latéral droit des Monégasques a détruit le corps d’arbitrage du Sénégal vs Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire et le Sénégal ont âprement disputé les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique. À la fin, les Ivoiriens ont réussi à éliminer cet autre gros favori de la compétition, le Sénégal.

L’ailier droit sénégalais s’est lâché en zone mixte, après la défaite de son équipe. S’adressant au personnel du service médias de la Confédération africaine de football (CAF), Diatta a fait part de son courroux.

La raison de sa colère : un penalty non sifflé pour une faute ivoirienne sur Ismaïla Sarr (55e), alors que les Lions de la Teranga menaient 1-0.

« Vous êtes des corrompus » a lancé à des membres de la Confédération africaine de football (CAF) le défenseur sénégalais Krépin, furieux contre l’arbitrage après l’élimination contre la Côte d’Ivoire.

L’arbitre gabonais Pierre Ghislain Atcho n’a pas consulté la vidéo sur cette action, alors qu’il l’a fait pour valider le penalty de l’égalisation des Eléphants, après qu’Édouard Mendy a fauché Nicolas Pépé.

« Tu vas voir la VAR pour leur donner un penalty, un gars qui prend le ballon 40 mètres et fait une chevauchée, rentre dans la surface, et tu ne veux pas aller regarder la VAR ? Je suis désolé mais là c’est abusé. Je suis vraiment désolé mais là ils ont tué notre compétition », a lancé Diatta.

Les Ivoiriens avaient aussi grogné sur le trio des arbitres. Sadio Mané a fauché sur Ibrahim Sangaré après une charge non maîtrisée où il a envoyé un tacle sur le tibia droit de ce joueur. L’arbitre gabonais s’est voulu clément envers la star de l’équipe sénégalaise. Il n’a cependant reçu qu’un carton jaune.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...
spot_img

Autres articles

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...