spot_img

Can Ambiance : l’UNSEE milite pour la victoire des étalons 

Publié le : 

Publié le : 

Les ressortissants du « pays des Hommes intègres » résidant en Côte d’Ivoire sont déterminés à conduire les Étalons du Burkina à la victoire à cette 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2023). Ce pari fou pour certains a été pris le 12 novembre 2023 au cours d’une cérémonie grandiose de soutien organisée par l’Union nationale des supporters des Étalons et des Éléphants (Unsee-Côte d’Ivoire) au quartier Port-Bouët abattoir à Abidjan.

Par Marcel Dezogno, collaborateur Abidjan

«Cette année, c’est l’année des Étalons du Burkina Faso ». Les animateurs de l’Union nationale des supporters des Étalons et des Éléphants (Unsee-Côte d’Ivoire) en sont convaincus et sont déterminés à pousser l’équipe nationale de football du Burkina jusqu’à la victoire à cette phase finale de la Coupe africaine des nations.

Une compétition qui se déroulera du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire, dans les cinq grandes villes que sont Abidjan, Bouaké, Korhogo, San-Pedro et Yamoussoukro.

Pour le sacre escompté de leur équipe, les organisateurs de cette cérémonie n’ont pas lésiné sur les moyens pour donner corps et contenu à leurs ambitions sportives.

Les membres de l’Unsee ont ainsi massivement répondu à l’appel à la mobilisation de leur président André Nahikiga. 

Face à l’auditoire composé notamment de chefs de communautés, de chefs d’entreprises, de guides religieux et de supporters gonflés à bloc, il a exhorté tous les Burkinabè en Côte d’Ivoire à mouiller le maillot à l’image des joueurs pour voir enfin le trophée continental atterrir sur les bords du Kadiogo. 

« Je veux interpeller tous les Burkinabè de Côte d’Ivoire pour la victoire de notre équipe. Nous allons parcourir toutes les communes, nous irons à Bouaké avec vingt cars et je vous demande de la mobilisation, de la détermination et du courage pour vous préparer. Nous, les supporters des Étalons et des Éléphants, devons montrer notre détermination. C’est pour cela que nous avons créé des sections partout en vue d’un maillage efficace du territoire », a expliqué André Nahikiga entre deux prestations d’artistes locaux qui ont fait montre de leurs talents pour galvaniser la troupe. 

DAME COUPE AUX ÉTALONS !

En réalité, renchérit à son tour Dramane Lenglengue, secrétaire général de l’Unsee, cette effervescence autour des Éléphants de Côte d’Ivoire et des Étalons du Burkina Faso ne date pas d’aujourd’hui.

« Au départ, nous étions deux entités, les supporters des Éléphants et ceux des Étalons. Nous avons fait cette fusion pour être plus forts puisque c’est pour le même but que nous travaillons. Je pense que nous devons nous unir pour que cette année soit notre année. Nous devons donc faire tous un effort et tous ensemble pour que cette union porte des fruits. C’est la coupe que nous attendons de tous nos vœux », a-t-il détaillé. Avant de lancer, sûr de son affaire, que le Burkina Faso remportera sa première Coupe d’Afrique des nations de football en Côte d’Ivoire.  

Pour lui, « qui dit Côte d’Ivoire, dit le Burkina Faso et vice-versa. Nous sommes deux peuples frères qui ne se quittent jamais ». Et puis, « nous voyons aussi une finale de cette CAN entre les deux pays et nous disons qu’au coup de sifflet final, le Burkina sera vainqueur », a-t-il pronostiqué. 

S’il a l’espoir chevillé au corps, le président de l’Unsee n’a cependant pas manqué d’inventorier les difficultés qui jonchent le chemin de l’Union.

«C’est vrai que nous voyageons pour aller partout, mais nous avons d’énormes difficultés, notamment d’ordre financier pour une mobilisation à la hauteur de nos ambitions. Nous avons besoin de moyens financiers au vu de l’ampleur de notre mission. C’est un plaidoyer que nous faisons auprès des autorités du Burkina, afin qu’elles prêtent une oreille attentive à nos sollicitations », a notamment indiqué André Nahikiga.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...