spot_img

CAN Infos : la Côte d’Ivoire humiliée par la Guinée Équatoriale

Publié le : 

Publié le : 

La Côte d’Ivoire a sombré lundi 22 janvier 2024, face à la Guinée Équatoriale, battue 4 à 0, au stade d’Ebimpé. Une deuxième défaite qui risque de la priver des 8è de finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Les Eléphants ne sont plus maîtres de leur destin.

Par Issoufou Ouedraogo

Les Éléphants terminent troisièmes du groupe A avec trois points et doivent désormais attendre jusqu’à mercredi pour savoir s’ils feront partie des quatre meilleurs troisièmes qualifiés pour les 8e de finale.

Mais avec une différence de buts (-3), la mission semble délicate. La Guinée Équatoriale, elle, se qualifie première avec 7 points, juste devant le Nigeria, vainqueur de la Guinée Bissau (1-0) et devancé à la différence de buts.

Les Ivoiriens ont longtemps maîtrisé la possession du ballon, mais comme jeudi face au Nigeria (0-1) ils ont manqué de créativité et d’adresse pour réellement inquiéter le portier équato-guinéen Jesus Owono.

Le sélectionneur des Éléphants, Jean-Louis Gasset, avait pourtant fait quatre changements dans son onze de départ, en titularisant notamment le Rémois Oumar Diakité à droite, très remuant.

La Guinée Équatoriale a ouvert la marque sur l’une de ses rares occasions, en fin de première période, par son buteur maison Emilio Nsue, bien servi par Carlos Akapo qui avait percé une défense ivoirienne passive.

Les Éléphants ont cru refaire leur retard dans le temps additionnel de la première période mais le but d’Ibrahim Sangaré a été refusé pour une position de hors-jeu.

La deuxième période a offert un visage similaire à la première avec des Équato-guinéens bien regroupés et qui ont régulièrement cassé le rythme. Les Ivoiriens ont toutefois eu davantage d’occasions d’égaliser.

Sangaré d’abord à la 46e minute. Mais sa frappe à bout portant tout près du but est passée au-dessus. Puis Christian Kouamé, seul face à Owono, a ensuite manqué son face à face en butant sur le gardien d’Alaves (57).

A la 67e minute, le stade a de nouveau chaviré après un but de Jean-Philippe Krasso, entré en jeu quelques minutes plus tôt. Mais une fois encore, le but a été refusé pour hors-jeu.

Six minutes plus tard, les coéquipiers de Franck Kessié ont été punis par un superbe coup-franc direct de Pablo Ganet, sur l’une des rares incursions de la Guinée Équatoriale.

Les Ivoiriens, aux abois, ont ensuite concédé dans la foulée un troisième but par Emilio Nsue, sur un contre rapidement mené (75). Avec ce doublé, le capitaine du Nzalang compte 5 réalisations et caracole en tête du classement des buteurs de la CAN.

Le coup de grâce a été porté sur un ultime contre conclu par Jannick Buyla, à la 88e minute. Un but qui a provoqué quelques mouvements d’humeur – jets de bouteille, de projectiles – dans les travées du stade qui s’était déjà passablement dégarni à 3-0.

Et malgré cette claque reçue contre la Guinée Équatoriale (0-4), la Côte d’Ivoire n’est pas encore officiellement éliminée de la Coupe d’Afrique des Nations.

Les Éléphants, troisièmes du groupe A, peuvent toujours espérer se qualifier en 8es de finale parmi les quatre meilleurs troisièmes de groupe (six au total). Avec 3 points et une différence de buts de -3, les Ivoiriens présentent un bilan qui n’incite pas à l’optimisme.

Il leur faudrait un sacré concours de circonstances pour qu’à la fin de la phase de groupes, deux équipes ayant fini troisième présentent un moins bon bilan.

Le classement du groupe A
1. Guinée équatoriale (7 points, +6)
2. Nigeria (7 pts, +2)
3. Côte d’Ivoire (3 pts, -3)
4. Guinée-Bissau (0 pt, -5)

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Portrait : entre volonté et combativité, Yvonne Nana, la peintre de Ziniaré s’impose

De plus en plus au Burkina, des filles exercent le métier de la peinture, autrefois réservé aux hommes. C’est le cas d’Yvonne Nana rencontrée...

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...
spot_img

Autres articles

Portrait : entre volonté et combativité, Yvonne Nana, la peintre de Ziniaré s’impose

De plus en plus au Burkina, des filles exercent le métier de la peinture, autrefois réservé aux hommes. C’est le cas d’Yvonne Nana rencontrée...

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...