spot_img

Burkina : la construction d’une centrale nucléaire au cœur des échanges à Ouagadougou

Publié le : 

Publié le : 

Le Premier ministre Apollinaire Kyélem, a accordé une audience, le lundi 29 janvier 2024 au directeur général adjoint de l’Agence internationale de l’Énergie atomique (AIEA), Mikhail Chudakov. Il est venu examiner le projet de construction d’une centrale nucléaire civile au Burkina et voir dans quelle mesure elle peut accompagner le pays pour la concrétisation de ce projet.

Par Emilienne Compaoré 

La construction de cette centrale nucléaire civile au Burkina permettra de couvrir les besoins énergétiques du pays. Lors des échanges, le Premier ministre, Apollinaire Kyélem est revenu sur l’importance de ce projet pour le Burkina Faso.

Il souligne que l’ambition de la construction d’une centrale nucléaire civile découle du fait qu’après des années de coopération avec certains partenaires, le Burkina Faso n’a pas évolué dans le domaine énergétique.

« Très peu de personnes ont accès à l’électricité. Nous nous tournons vers le nucléaire civil pour que la majorité de notre population ait accès à l’électricité. Pour nous, actuellement, l’énergie nucléaire civile est une nécessité, car nous pensons qu’elle peut contribuer à la stabilité de notre pays. Avec l’énergie nucléaire, il y aura beaucoup d’emplois et beaucoup d’opportunités pour nos populations », a expliqué le premier ministre.

Le directeur général adjoint de l’AIEA, Mikhail Chudakov, a salué la vision des autorités burkinabè de construire une centrale nucléaire civile. Il indique que cela va permettre un développement rapide du Burkina.

« C’est un bon choix de se tourner vers le nucléaire. C’est le seul moyen pour le développement du Burkina Faso. On est favorable à l’idée de la construction d’une centrale nucléaire civile, car cette énergie pollue moins et elle est aussi moins coûteuse» a-t-il ajouté. Le directeur dit qu’ils sont disposés à aider le Burkina Faso dans cette ambition.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...