spot_img

CAN Ambiance : Des ressortissantes guinéennes au Burkina derrière le Syli National

Publié le : 

Publié le : 

Le 15 janvier 2024, la Guinée Conakry a joué contre le Cameroun pour la 3e journée des matchs de phase de poules de la CAN 2023. Clarisse et Fatimata, deux Guinéennes, sont des supporters de l’équipe nationale guinéenne, le Syli National. Rencontrées dans un quartier de Ouagadougou, elles nous expriment leurs attentes

Par Natabzanga Jules Nikièma

C’est jour de match entre la Guinée Conakry et le Cameroun ce 15 janvier 2023. Cette rencontre est le deuxième match de la phase de poules comptant pour la troisième journée de la CAN Côte d’Ivoire 2023.

C’est dans un bar-dancing d’un quartier de Ouagadougou que libreinfo.net a rencontré Clarisse et sa camarade Fatimata, deux Guinéennes. Comme les autres téléspectateurs de ce jour dont de nombreuses ivoiriennes, ces deux Guinéennes suivent attentivement la retransmission du match.

Les écrans de télés sont placées dans différents endroits du débit de boissons. Les deux femmes sont toutes deux habillées en maillot blanc de l’équipe nationale.

Elles disent supporter le Syli National, leur équipe. Clarisse tient un petit « vuvuzela » dans lequel elle souffle par moments pour, dit-elle, encourager son équipe tandis que Fatimata porte une couronne aux couleurs guinéennes. Elles sont concentrées.

CAN ressortissantes guinéennes Burkina
Des ressortissantes guinéennes au Burkina

« Je souhaite seulement bonne chance au Syli National. C’est la victoire ou rien » dit-elle, confiante. La Guinée mène en première mi-temps par le score de 1but à 0. « Que Dieu fasse que notre pays (Ndlr : la Guinée) marque un deuxième but » souhaite-t-elle en soupirant suite à une action de but ratée.

Le jour de l’ouverture de la CAN le 13 janvier dernier, elle dit avait supporté la Côte d’Ivoire. « J’ai supporté volontairement la Côte d’Ivoire parce que c’est la famille. J’ai acheté le maillot ivoirien.» explique-t-elle.

Pour ce match que joue son pays natal, elle dit souhaiter, en retour, un élan de solidarité de ses camarades ivoiriennes. Mais, elle dit constater l’effet contraire.

Elles n’ont pas acheté de maillot comme elle l’aurait souhaité mais certaines l’accompagnent en supportant la Guinée. « Nous sommes toutes ensemble. Je les remercie. Avant tout, c’est mon pays et je suis fière d’être Guinéenne » lance-t-elle.

Fatimata souhaite seulement que le Syli National franchisse le premier tour. Depuis le début de la CAN, elle dit ne pas supporter d’équipe. « J’attends de supporter le Burkina » indique-t-elle.

Le match s’est soldé par un score nul de 1-1 entre le Cameroun et la Guinée. Elles sont toutes contentes car leur équipe n’a pas subi de défaite. « C’est la volonté de Dieu. Je remercie Dieu pour ce score », se réjouit Clarisse.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...