spot_img

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

Publié le : 

Publié le : 

L’atelier de concertation des sociétés d’électricité des pays membres de l’Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à Ouagadougou. Au terme des travaux, les experts des trois pays à savoir le Burkina, le Mali et le Niger ont proposé, entre autres, la construction d’une centrale nucléaire au plus tard le 31 décembre 2034.

Par Nicolas Bazié

« Nous pouvons le faire, nous devons le faire et nous allons le faire». C’est sur ces mots que le directeur général de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL), Souleymane Ouédraogo a exhorté les experts du Mali, du Niger et du Burkina à ne ménager aucun effort, pour accompagner les dirigeants des trois pays, afin de réaliser les grandes ambitions qu’ils se sont donnés, dans le domaine de l’électricité. 

Pendant trois jours, ces experts ont échangé autour d’une même table, à l’effet d’élaborer un document qui contient des projets, pour le soumettre au capitaine Ibrahim Traoré du Burkina, au Colonel Assimi Goïta du Mali et au général Abdrahamane Tiani du Niger. 

Une vue partielle des participants
Une vue partielle des participants

Ce 22 février, à Ouagadougou, ils ont listés quelques projets ambitieux à même de réduire la dépendance en électricité des pays de l’Alliance des États du Sahel (AES). 

Dans la synthèse des travaux, les différents experts ont proposé, à long terme, l’achèvement de la ligne 330 kilowatts Niamey-Ouagadougou au plus tard le 31 décembre 2025; la réalisation des travaux de construction de la ligne Sikasso-Bobo Dioulasso au plus tard le 31 décembre 2026; la réalisation d’études pour la construction d’une centrale éolienne de grande puissance dans l’espace AES au plus tard le 30 juin 2025; la mise en place d’une usine de production de matériels électriques. 

Pour ce qui est des projets à court termes, les experts maliens, nigériens et burkinabè ont noté la construction d’une centrale à charbon d’au moins 600 mégawatt au Niger avant fin 2028; la réalisation d’une centrale nucléaire au plus tard le 31 décembre 2034 et d’autres centrales éoliennes ; la construction d’une ligne d’interconnexion Mopti-Ouahigouya-Niamey au plus tard en 2034. Pour eux, il urge de mettre ces projets en œuvre pour mieux répondre à la demande en électricité dans l’espace AES. 

Selon le directeur général de la SONABEL, il a aussi proposé la construction d’une centrale solaire à grande capacité au Burkina et une centrale hydroélectrique au Mali.

« S’il y a une seule localité dans nos pays où il n’y a pas d’électricité, nous ne devons pas nous reposer», a déclaré Souleymane Ouédraogo qui soutient que «tout ce qui vient de l’imagination de l’homme est réalisable par l’homme »

Souleymane Kéré est le Président du conseil d’administration de la SONABEL. À la présente cérémonie de clôture, il représente le ministre de l’Energie Yacouba Zabré Gouba. 

Souleymane Kéré, Président du conseil d’administration de la SONABEL
Souleymane Kéré, Président du conseil d’administration de la SONABEL

Dans le discours qu’il a lu, le PCA Souleymane Kéré a mis l’accent sur la volonté affichée par les trois pays, de prendre leur destin en main. 

« Cela y va de la survie de nos économies », fait-il savoir, ajoutant que « nous n’avons d’autres choix que de développer une résilience énergétique et mutualiser la coopération énergétique dans notre espace sahélien »

Pour lui, les propositions faites vont baliser les routes et orienter les décideurs dans la définition des politiques. 

Photo de famille des participants à l'atelier de concertation
Photo de famille des participants à l’atelier de concertation

Pour la mise en œuvre des stratégies définies, les participants recommandent de créer une Cellule de Suivi et de Coordination qui évoluera à moyen terme en un Secrétariat Permanent, puis à long terme en une Communauté électrique de l’AES ; mettre en place des mécanismes de mobilisation des ressources propres et développer des nouveaux partenariats nécessaires à la mise en œuvre des actions ; harmoniser les textes nationaux dans les trois pays en vue de promouvoir l’efficacité énergétique et d’encourager l’économie d’énergie chez les consommateurs finaux ; et mettre en place une politique tarifaire commune au sein de l’AES.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Youssef Ouédraogo obtient la mention très honorable

Ibrahim Youssef Lucas Ouédraogo a soutenu sa thèse de Doctorat d’État en Médecine à l’Université Joseph -Ki Zerbo de Ouagadougou. C’était au cours d’une...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Burkina/Ziniaré : le directeur régional des Mines Anselme Dabiré prend fonction

Le nouveau directeur régional des mines et carrières de la région du plateau central, s’appelle désormais Anselme Dabiré. Ingénieur des travaux et des mines,...

Burkina: Bientôt une centrale solaire à Donsin

L' Assemblée Législative de Transition (ALT) a unanimement approuvé le mardi 16 avril à Ouagadougou, le projet de loi portant autorisation de ratification de...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...
spot_img

Autres articles

Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Youssef Ouédraogo obtient la mention très honorable

Ibrahim Youssef Lucas Ouédraogo a soutenu sa thèse de Doctorat d’État en Médecine à l’Université Joseph -Ki Zerbo de Ouagadougou. C’était au cours d’une...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Burkina/Ziniaré : le directeur régional des Mines Anselme Dabiré prend fonction

Le nouveau directeur régional des mines et carrières de la région du plateau central, s’appelle désormais Anselme Dabiré. Ingénieur des travaux et des mines,...

Burkina: Bientôt une centrale solaire à Donsin

L' Assemblée Législative de Transition (ALT) a unanimement approuvé le mardi 16 avril à Ouagadougou, le projet de loi portant autorisation de ratification de...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...