Home Politique Coopération : « le Burkina Faso ne se laissera pas dominer par un quelconque...

Coopération : « le Burkina Faso ne se laissera pas dominer par un quelconque partenaire» premier ministre Apollinaire Kyélem

0
Déclaration politique générale Apollinaire Kyélem
Le premier ministre burkinabè Apollinaire Kyélem de Tambèla faisant sa déclaration de politique générale devant les membres de l'Assemblée législative de transition (ALT), le 19 novembre 2022

Le premier ministre Apollinaire Kyélem de Tambèla a fait sa déclaration de politique générale devant les membres de l’Assemblée législative de transition (ALT), ce 19 novembre 2022. Le chef du gouvernement a annoncé des mesures fortes pour le développement et la stabilité du pays.

Par Elza Nongana

Comme le veut la constitution, le premier ministre Apollinaire Kyélem a décliné ce que son gouvernement entend faire pour le développement du Burkina Faso ce 19 novembre. Déjà, la corruption, pour lui, a des conséquences sur le tissu social. C’est pourquoi selon ses dires, « le gouvernement s’attaquera avec vigueur à ce mal en accordant une priorité à la digitalisation des différentes structures pour une meilleure transparence ».

Un recensement sera également fait pour qu’il y ait de l’ordre à travers la digitalisation, insiste le chef du gouvernement qui ajoute que les dossiers de litiges présents dans les tiroirs seront traités afin qu’il y ait justice. Il dit inviter toute personne ayant connaissance d’actes de corruption à saisir les autorités compétentes.

Parmi les maux qui minent la société, le chef du gouvernement a cité le grand banditisme dans les villes. « L’État veillera à la lutte contre le grand banditisme dans les villes, et le code de la route sera initié depuis l’école primaire», a-t-il déclaré devant les membres de l’Assemblée législative de transition (ALT).

Dans le domaine du foncier, le gouvernement semble vouloir mettre chaque citoyen à l’aise. « Une étude sera effectuée afin de fixer un plafond des prix pour l’acquisition des parcelles à usage d’habitation et des logements. Il s’agit de permettre à chaque citoyen de pouvoir acquérir un logement», promet M. Apollinaire Kyélem.

Sur le plan de l’éducation, le gouvernement de M. Apollinaire Kyélem prévoit quelques innovations. « Une initiation à l’élevage, à l’agriculture, au tissage est prévue dès l’école primaire de sorte à ce que celui qui quitte la classe de CM2 puisse s’insérer facilement dans le milieu rural». En plus, poursuit-il, à partir de la classe de 4ème, les élèves seront initiés à la maçonnerie, à la musique, au cinéma et à la peinture afin de leur permettre d’avoir une formation technique.

La question de la réorganisation de l’armée a été également abordée par le premier ministre dans sa déclaration de politique générale. « La réorganisation de l’armée est en cours. Elle sera opérée en profondeur et des audits ont déjà été ordonnés et seront menés sur la gestion de l’armée au cours de ces dernières années», a-t-il fait noter.

Pour ce qui est de la lutte contre le terrorisme, le premier ministre Kyélem a fait comprendre que des acquisitions de moyens de combat terrestres et aériens ont déjà eu lieu et d’autres sont en cours. « C’est le lieu de dire merci à des partenaires voisins qui ont facilité ces acquisitions et qui continuent de nous soutenir. La coopération avec les pays limitrophes va se renforcer et la lutte contre le terrorisme sera au cœur de cette coopération», a dit le chef du gouvernement.

Sur le plan de la coopération, le premier ministre s’est voulu très clair : « le Burkina Faso ne se laissera pas dominer par un quelconque partenaire». Il dit attendre des partenaires du pays, de la loyauté et de la sincérité. « Si nos partenaires sont nos vrais amis, ils doivent être à mesure de nous donner des informations sur les agissements et mouvements des terroristes. Et à cet effet, la diversification des partenaires sera priorisée       et ce jusqu’à trouver la bonne formule», confie le premier ministre M. Apollinaire Kyélem aux membres de l’ALT.

Lire aussi: Burkina/Transition: « Le président a dit qu’il ne cherche pas d’explications, mais il veut des résultats», premier ministre Apollinaire Kyélem

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 + 4 =