spot_img

Coopération : Vers la construction d’une autoroute Bamako-Ouagadougou

Publié le : 

Publié le : 

A l’issue d’un Conseil de gouvernement restreint co-présidé par les Premiers ministres malien et burkinabè le 24 novembre 2023, de grands projets  ont été annoncés dont la construction d’une autoroute Bamako-Ouagadougou. «La mise en œuvre de ces projets impactera positivement le développement socio- économique des deux pays et par voie de conséquence le quotidien de leurs populations respectives » indique un communiqué conjoint.

Par Daouda Kiekieta

En marge de la 4e édition du Salon International de l’Artisanat du Mali, les Premiers ministres malien et burkinabè ont co-présidé, le 24 novembre 2023, un Conseil conjoint de Gouvernements restreint.

Plusieurs sujets notamment les questions politiques et diplomatiques, de défense et de sécurité, ainsi que de développement économique, social et culturel ont été abordés lors de cette rencontre.

Sur les questions de développement économique, social et culturel, des idées de grands projets intégrateurs communs entre le Burkina Faso et la République du Mali ont été examinées.

Il s’agit de « l’interconnexion ferroviaire Sikasso-Bobo-Dioulasso, la mutualisation des ressources pour la construction de petits réacteurs modulaires (PRM), la construction d’une autoroute Bamako-Ouagadougou », indique le communiqué conjoint signé de Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères et Karamoko Jean-Marie Traoré, ministre délégué chargé de la Coopération régionale.

autoroute Bamako-Ouagadougou
Les Premiers ministres malien et burkinabè

A ces projets s’ajoutent «l’interconnexion dans le domaine du numérique (backbone) et le projet commun de recherche pétrolière et minière entre les deux pays ». Environ 862 km séparent Bamako et Ouagadougou.

« Le Conseil conjoint a reconnu la pertinence et le caractère futuriste de ces projets qui témoignent de l’ambition commune des deux pays d’œuvrer au renforcement de leur coopération », souligne le communiqué. 

Pour ce faire, instruction a été donnée aux « ministres sectoriels concernés par ces projets de poursuivre les échanges en vue de leur matérialisation à moyen et long termes ».

L’annonce de ces projets futuristes intervient deux mois après la création de l’Alliance des États du Sahel (AES) qui regroupe le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

Cette institution a pour objectif « d’établir une architecture de défense collective et d’assistance mutuelle au bénéfice de nos populations ».

Du 22 au 24 novembre 2023, le Premier burkinabè Apollinaire Kyélem, a séjourné à Bamako à l’occasion de la participation du Burkina en qualité de pays invité d’honneur à la 4e édition du Salon International de l’Artisanat du Mali.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...