spot_img
spot_img

Covid-19 au Sénégal : l’explosion des cas en réanimation impose une révision de stratégie

Publié le : 

Publié le : 

Le Sénégal enregistre de plus en plus des cas graves nécessitant une réanimation. Et ce, depuis le mois de juin. Face à cette situation, les autorités sanitaires ont opté de ne tester désormais que les cas présentant des signes sérieux.

Par la Rédaction

Au cours d’un point de presse animé le 1 juillet, les autorités sanitaires du Sénégal ont annoncé 35 cas graves qui sont actuellement en réanimation. Ce chiffre est passé à 36 ce jeudi 2 juillet. Cette augmentation de cas graves a entrainé, selon le Dr Abdoulaye Bousso, une hausse du nombre de décès : « Les cas graves ont augmenté et les nombres de décès aussi. Durant le mois de juin, les décès liés au coronavirus ont drastiquement augmenté ».

Face à cette situation, les autorités sanitaires sénégalaises ont apporté des changements considérables dans le processus de dépistage des personnes infectées. En effet, le Directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaire (COUS) du Ministère de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Bousso, a annoncé l’arrêt des tests systématiques effectués jusqu’alors sur les personnes contacts qui ne présentaient pas de symptômes de la pandémie. Seules les personnes présentant des signes de contamination seront désormais testées.

Selon M. Bousso, « Il faut que les populations comprennent que la stratégie a changé et qu’on ne soit pas là à demander des tests ». Précision à l’appui, « Désormais, les tests se feront sur les personnes symptomatiques et les personnes vulnérables. Cela ne veut pas dire que les personnes contacts ne seront pas suivies. Elles seront répertoriées et suivies ».

Et à en croire le Pr Seydi, les personnes asymptomatiques ne projettent pas le virus sur une longue distance tant qu’elles ne toussent pas et n’éternuent pas. Et ce, même si elles peuvent avoir une charge virale très élevée durant 14 jours.  Toujours selon lui, les personnes asymptomatiques peuvent néanmoins transmettre la maladie, surtout aux personnes qui n’ont pas une bonne hygiène des mains, c’est-à-dire que ne se lavent pas les mains quand il le faut et peut-être secondairement à ceux qui ne respectent pas la distanciation et/ou le port de masque.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Paludisme : Le Burkina enregistre 4 000 décès par an

Le Burkina enregistre environ plus de 10 millions de cas de paludisme par an avec au moins 4 000 décès. C'est l'annonce faite par...

Burkina/Agriculture : La COPAGEN sensibilise sur le danger des pesticides 

La Coalition pour la protection du patrimoine génétique africain (COPAGEN) a organisé, les 4 et 5 juillet 2024 à Bobo Dioulasso, les Journées nationales...

Burkina : Plus de 40 tonnes de drogues et de produits prohibés incinérées

Le Comité national de lutte contre la drogue a procédé à l'incinération de 48 tonnes de drogues et de produits prohibés ce mercredi 26...

Trafic de drogue au Burkina : Plus de 317 tonnes saisies en 2023 

Le Burkina, à l'instar des autres pays du monde, célèbre ce mercredi 26 juin 2024 la 37e Journée internationale contre l'abus et le trafic...

Prévention contre le paludisme : «respectez strictement les consignes», Dr Sidzabda Kompaoré

Le 25 juin 2024 à Ouagadougou, lors d’une conférence de presse, le Secrétaire permanent pour l’élimination du paludisme, Dr Sidzabda Kompaoré, a interpellé les...
spot_img

Autres articles

Mali: décès de l’artiste musicien Toumani Diabaté à 58 ans

Le célèbre artiste musicien malien, Toumani Diabaté est décédé ce vendredi 19 juillet 2024 à Bamako dans la capitale malienne selon sa famille. Par Hakim...

Burkina : Les douanes mobilisent plus de 523 milliards FCFA au 1er semestre 2024

La Direction générale des douanes a mobilisé 523 milliards 858 millions 892 mille 544 FCFA au titre du premier semestre de l’année 2024. Le...

Burkina : Une trentaine de personnes devant le juge pour une affaire de parcelles 

Une trentaine de personnes comparaissent ce 19 juillet 2024 à la session spéciale du Tribunal de grande instance Ouaga I. Composés entre autres de...

Culture: Floby présente son 7e album au ministre d’état

L’artiste chanteur et compositeur burkinabè Floby a été reçu en audience, jeudi 18 juillet 2024 à Ouagadougou, par le ministre d'État, ministre de la...

Burkina : Pas de liberté provisoire pour Marcel Tankoano et autres

La Cour d'appel de Ouagadougou a rejeté ce 19 juillet 2024 les demandes de mise en liberté provisoire formulées par les avocats de Marcel...