Accueil Sport Coupe de la CAF: seconde victoire de Salitas possible, en voici les...

Coupe de la CAF: seconde victoire de Salitas possible, en voici les tactiques

Après avoir réalisé une belle opération en s’imposant 0#2 à Port Saïd en Égypte, le “club du colonel Yac” est sur le point d’écrire une histoire. Le match retour se jouera le samedi 22 décembre 2018 à  16h au Stade du 4-Août, à Ouagadougou.

En cas de qualification ce samedi 22 décembre, ce serait une première pour un club burkinabè dans l’histoire de cette compétition. Mais rien n’est encore joué même si Salitas a pris une option sérieuse pour la qualification, grâce à sa victoire 0 # 2 au match aller.
Al Masry est demi finaliste de la dernière édition avec dans son palmarès, plusieurs victoires à l’extérieur. Salitas est donc prévenu.
Et pour éviter de nourrir des regrets à l’issue du match, l’entraîneur de Salitas doit manipuler trois aspect fondamentaux  avec dextérité, afin de mettre toutes les chances de son côté.
L’aspect mental
Le club égyptien ne va pas faire de calcul au Stade du 4-Août. Al Masry va forcément attaquer et presser les burkinabè dès les premiers instants. Les garçons de Ladji Coulibaly doivent être psychologiquement préparés à vivre un début de match assez difficile et à  ne pas céder à la panique même si les égyptiens parvenaient à marquer un, deux ou même trois buts d’entrée.
L’aspect tactique
Comme au match aller, Salitas doit jouer avec un système dynamique et variant, pour d’abord contenir l’assaut égyptien dans les 15 à 20 premières minutes et par la suite essayer d’inscrire un but pour se mettre à l’abris. Pour ce faire, Ladji Coulibaly pourrait commencer avec un système en 4-5-1 ou 4-3-2-1 et après 15 ou 20 minutes de jeu, glisser vers un 4-2-3-1 ou un 4-4-2.
Le choix des hommes
Ladji Coulibaly ne doit pas se tromper sur son 11 de départ. Les égyptiens vont sans doute mener une attaque à outrance, ce qui va laisser certainement quelques brèches derrière. Salitas aura donc besoin d’attaquants qui vont très vite pour profiter des contre-attaques ou encore pour recevoir des ballons dans le dos de la défense. De ce fait, un joueur comme Ousmane Nana ou alors le 2è buteur du match aller, Ismaël Karambiri, devrait intégrer le 11 de départ pour ce match retour.
À cela, il faut ajouter la communication entre le gardien de but Daouda Diakité et sa défense. C’est le petit point faible de l’ancien gardien des etalons. Il a failli de très peu offrir un but aux égyptiens lors du match aller.
Marcel YE
Libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 × 11 =