Home Diplomatie Covid-19:les travaux du CAPS n’engagent pas les autorités françaises et ne sauraient...

Covid-19:les travaux du CAPS n’engagent pas les autorités françaises et ne sauraient représenter un quelconque état des positions officielles de la France

0
Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères,
Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères,

Vendredi 3 avril 2020,une note des services diplomatiques de la France avait circulé sur les réseaux sociaux. Cette note qui décrivait un scénario catastrophique des Etats africains à gérer la crise sanitaire covid-19 a laissé beaucoup de gens stupéfaits. Ce dimanche,Libreinfo.net a reçu de l’Ambassade de France à Ouagadougou,un élément de réponse à ce courrier diplomatique.Nous vous proposons intégralement cet élément de réponse.

Q : Quelle est votre réaction au rapport du CAPS sur l’Afrique, qui circule actuellement sur les réseaux sociaux ?

R : Les notes produites par le Centre d’analyse et de prévision ne visent qu’à alimenter, de façon libre, la réflexion interne sur l’ensemble de la politique étrangère. Elles ne représentent en aucune façon la position du Quai d’Orsay.

Le Centre d’Analyse, de Prévision et de Stratégie (CAPS) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, qui réunit des chercheurs et des diplomates, produit des notes de prospective en vue d’alimenter la réflexion des décideurs français. Ses travaux se caractérisent par une grande liberté de pensée et d’écriture, qui permet de donner au travail d’analyse diplomatique un recul, un autre regard.Mais, les travaux du CAPS n’engagent pas les autorités françaises et ne sauraient représenter un quelconque état des positions officielles de la France.

La note qui a été diffusée dans les médias et sur les réseaux sociaux visait à alerter les décideurs français sur les pires scenarios de la crise du Covid-19 sur le continent africain. Datée de la deuxième quinzaine de mars  à un moment où la crise sanitaire s’amplifiait en France, elle appelait l’administration française à ne pas oublier le continent africain et proposait au réseau diplomatique français en Afrique de « soutenir des paroles publiques d’experts africains scientifiques et spécialistes de la santé », car « il existe une communauté scientifique médicale africaine qui peut être mobilisée et soutenue ».

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 × 4 =