spot_img
spot_img

Littérature :  Jean Sylvanus Ouali dédicace son roman « Quand passeront nos douleurs »

Publié le : 

Publié le : 

« Quand passeront nos douleurs », c’est la nouvelle œuvre romanesque que l’écrivain Jean Sylvanus Ouali a mise sur le marché du livre. La cérémonie officielle de la dédicace est intervenue le vendredi 23 janvier 2024 à Ouagadougou à l’Institut Goethe, devant plusieurs amis et connaissances de l’auteur. 

Par Jean François Somé (Stagiaire)

C’est un roman  de 94 pages subdivisé en 9 chapitres que Jean Sylvanus Ouali a présenté le 23 février.

Le livre « Quand passeront nos douleurs »
Le livre « Quand passeront nos douleurs»

Il est publié aux éditions Bufac à Koudougou en octobre 2023. C’est un livre qui dans une plongée fictionnelle met en exergue, les réalités des affres de l’hydre terroriste de façon générale au Burkina et particulièrement dans la région de l’Est du pays. 

Au-delà de la fiction, Sylvanus Ouali fait, à travers l’oeuvre, une description « minutieuse » de la situation sécuritaire et humanitaire en tant que témoin.

Les participants à la cérémonie de dédicace
Les participants à la cérémonie de dédicace

En clair, l’auteur jette un regard panoramique sur la situation des personnes déplacées internes (PDI ) en dénonçant avec véhémence l’injustice sociale qui leur a été imposée par les forces du mal. 

Il appelle aussi au partage des responsabilités et fait le vœu que l’espoir est permis nonobstant les intempéries. Écrire un tel livre est une manière selon lui, d’apporter sa contribution à la résolution de la situation  dans laquelle se trouve le Burkina Faso. 

« Aujourd’hui, je me tiens devant vous en tant que voix d’une génération brisée, en tant que témoin de l’horreur, en tant que survivant d’une attaque armée impitoyable qui a frappé notre village, déchirant nos familles, nos vies, nos rêves (…) Il est temps de transformer notre douleur en une force pour le changement, de construire un avenir meilleur où personne ne sera plus jamais victime de la violence insensée que nous avons endurée », a-t-il déclaré. 

Pour le parrain Dr Zakaria Soré, par ailleurs enseignant chercheur au département de sociologie de l’université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou, « c’est une œuvre de belle facture parce que l’auteur au-delà de la fiction se plonge dans la société en évoquant des éléments sociologiques de la communauté dont il est issu». 

Dr Zakaria Soré, enseignant chercheur au département de sociologie de l’université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou
Dr Zakaria Soré, enseignant chercheur au département de sociologie de l’université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou

Ainsi, a-t-il décidé d’associer son image à l’évènement pour la culture du savoir. « Nous sommes dans la culture du savoir, et quand vous avez un rapport très positif avec le savoir, si on vous invite à parrainer une soirée de dédicace vous êtes forcément heureux. Et moi je suis venu parce que j’ai espoir que c’est à travers cela que nous allons relever tous les défis qui se posent à nous », a-t-il dit.

Quant au préfacier du livre, Dr Bendi Benoît Ouoba, il faut traduire cet opuscule en langue nationale Gourmantchéma pour plus d’échos dans la région de l’Est

Pour information, plus de 200 exemplaires du livre ont été déjà vendus et est disponible à Ouagadougou, à Bobo Dioulasso, à Koudougou et à Fada N’Gourma.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...