Home A la une Fada N’gourma(Est) :Une coalition d’associations lance une caravane pour rétablir la cohésion...

Fada N’gourma(Est) :Une coalition d’associations lance une caravane pour rétablir la cohésion sociale ébranlée par le terrorisme

Une coalition d’associations a organisé une caravane du 25 au 26 décembre 2020 à Fada N’gourma. L’objectif est de rétablir la paix et le vivre ensemble mis à mal par le terrorisme. Il s’agit des discussions avec les filles et fils des régions où la paix et la cohésion sociale sont menacées, afin de trouver des solutions.

Par Soanguipali  Coulidiati,correspondant Gourma

Le Burkina Faso est confronté depuis 2016, aux attaques terroristes qui ont rendu plusieurs régions dont celle de l’Est, vulnérables. En effet, dans la région de l’est, des milliers de personnes ont fui leurs villages pour se réfugier dans les villes de Gayéri, Diapaga, Pama et Fada N’Gourma à cause des exactions des terroristes. Ce qui a fortement dégradé la cohésion sociale entre les populations.

Au regard de cette crise sociale qui ne fait que s’aggraver, plusieurs associations dont l’association pour la bienfaisance RAHMA, le réseau des rougga pour le vivre ensemble et l’association Tabital Andal des maîtres coraniques du Sahel, entre autres, ont pris conscience de la nécessité d’œuvrer pour le rétablissement de la paix et du vivre ensemble.

Elles ont mis en place une coalition pour la paix et la cohésion sociale appelée Jam. Elle a organisé du 25 au 26 décembre 2020, une caravane à Fada N’gourma, qui se poursuivra jusqu’en février 2021, dans les localités du pays où le vivre ensemble s’est fortement effrité du fait du terrorisme.

La caravane a débuté à Fada N’Gourma, chef-lieu de la région de l’Est sous le thème: « Rôles et responsabilités des leaders d’opinions dans la quête de la paix et cohésion sociale ».

Vivre-ensemble, coalition Jam,Fada N'gourma, région de l'est, cohésion sociale
Les chefs coutumiers et religieux, les associations de la société civile mènent des réflexion sur le rétablissement de la cohésion sociale dans la région de l’est

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Mahamadi Zaba, conseiller du Gouverneur et  son représentant à la cérémonie. Les principales cibles de cette activité sont les responsables d’associations, des coutumiers, des religieux venus des cinq provinces de la région que sont: la Kompienga, la Tapoa, la Komondjari, la Gnagna et le Gourma.

Pour Fadel Thiombianco deuxième adjoint au maire de Fada N’gourma qui l’a représenté à la cérémonie, la tenue de ce cadre d’échanges qui regroupe des acteurs clés des différentes couches sociales en vue de réfléchir et proposer des voies idoines pour le retour de la paix, est d’une grande importance. Moussa Cissé, président de la coalition Jam et Mahamadi Zaba, le représentant du Gouverneur, ne diront pas le contraire.

Les coutumiers et les religieux se sont massivement mobilisés. Pour Yempabou Kpana, chef coutumier (Fada), c’est par ces cadres de dialogue que nous pourrons relever les défis auxquels sont confrontés le pays.

Diébado Naba de Fada est du même avis. Car le forum pour lui, est le cadre à travers lequel le passé sera revisité pour y ressortir les valeurs qui font aujourd’hui défaut, pour que la crise sociale que connait la région de l’Est et d’autres régions du pays, soit résolue. Il est optimiste quant aux propositions qui sortiront des échanges dont leur mise en application aidera au  rétablissement de la paix et de la cohésion sociale.

www.libreinfo.net