spot_img

FESPACO 2023 : « La culture a un rôle avant-gardiste dans le maintien de la paix » M. Choguel Maïga

Publié le : 

Publié le : 

La cérémonie officielle d’ouverture du FESPACO (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou) 2023 a connu la présence du premier ministre malien Choguel Maïga. Le chef du gouvernement malien Choguel Maïga présent dans la capitale burkinabè depuis le 23 février 2023 a représenté le président colonel Assimi Goïta.

Par Elza Nongana

« Là où il y a des liens, la guerre ne saurait prospérer », tels sont les propos du chef du gouvernement malien, M. Choguel Maïga lors de son discours à la cérémonie officielle d’ouverture du 28e FESPACO.

«Cette édition constitue un événement de renforcement de liens qui contribue au renforcement de la paix», dit-il.

Pour lui, « la culture a un rôle avant-gardiste dans le maintien de la paix » et le choix du thème de cette édition n’est pas fortuit. Il appelle à une réflexion profonde qui est de nature à renforcer la capacité de résilience des deux pays.

« C’est dans les esprits que se germent les conflits et c’est dans les esprits que se préparent la paix. Le défi qui se pose aux hommes et femmes du cinéma est la quête de la paix », ajoute-t-il.

Les réalisateurs et acteurs ont donc un pouvoir dans la culture de la paix à travers leurs œuvres cinématographiques.

Inviter le Mali à ce festival est « une marque de considération », affirme le premier ministre Choguel Maïga « la tâche aurait été plus difficile sans le Mali »

Selon le chef du gouvernement malien, « le Mali et le Burkina sont deux pays frères, liés par leur histoire, la géographie et la culture et rien ne devrait séparer ce que la nature a uni. Nous sommes à jamais soudés par le destin à travers la lutte contre le terrorisme et nos deux États sont ensemble au coude à coude face à l’hydre terroriste ».

FESPACO 2023 Choguel Maïga
Photo de famille après l’ouverture officielle de la 28e édition du FESPACO

Le discours officiel du chef de l’État burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré a été prononcé par le ministre de la Culture, M. Jean-Emmanuel Ouédraogo à la demande du premier ministre Apollinaire Kyelem

Il déclare que la thématique de cette biennale ne concerne pas uniquement que le Burkina Faso, mais aussi les autres pays du Sahel et les pays voisins du littoral.

« La paix est menacée quand l’ordre des valeurs est bouleversé, comme le disent les sociologues de la paix. Le cinéma étant un art, il devra jouer pleinement son rôle en interpellant les consciences sur les tragédies des peuples africains, mais aussi sur les lueurs d’espoir des nations en crise » poursuit le ministre de la culture Jean Emmanuel Ouédraogo qui lisait le discours du président Ibrahim Traoré.

Le clap officiel de la 28e édition du FESPACO a été donné par les officiels maliens et burkinabè.

FESPACO 2023 2023 Choguel Maïga
Les officiels donnant le clap du 28e FESPACO

C’est donc parti pour une compétition de 10 jours avec 170 films dont 29 en lice pour l’étalon d’or de Yennenga dans la catégorie fiction et documentaire.

Lire aussi: Entretien: « Cette fois-ci c’est une cérémonie de combat» Serge Aimé Coulibaly, chorégraphe du FESPACO 2023

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Diplomatie culturelle: le Ministre d’État en charge de la Culture remet des œuvres d’art à destination de nos édifices diplomatiques à l’étranger

Le Ministre d'État, Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel OUEDRAOGO, a procédé à la remise officielle...

Le 15 mai à Ouahigouya: le roi du Yatenga implore les mânes des ancêtres pour  la paix

A l’occasion de la journée du 15 mai dédiée aux traditions et coutumes au Burkina Faso, Naaba Kiiba, roi du Yatenga a célébré cette...

Valorisation de l’oralité au Burkina : utiliser ce canal pour transmettre des valeurs 

Le ministre de la Communication, de la Culture, des arts et du tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo, dans le cadre du Mois du Patrimoine, a...

Burkina: Le mouvement SENS salue la tenue de la journée des coutumes et traditions

Déclaration du mouvement SENS à l’occasion de la journée des coutumes et traditions. Ce 15 mai 2024, notre pays célèbre la première journée des communautés. Le...
spot_img

Autres articles

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...