spot_img

Réforme du Franc CFA, Emmanuel Macron dit avoir tenu ses engagements pris à Ouagadougou

Publié le : 

Publié le : 

Le président français, Emmanuel Macron a présenté le 27 février 2023 à Paris, le contenu du « nouveau partenariat France-Afrique» pour les prochaines années. Selon le président Macron, il y a eu des avancées dans la réforme de la monnaie franc CFA en Afrique de l’Ouest.

Par Daouda Kiekieta

La question de la réforme du franc CFA a fait couler beaucoup d’encre et de salive en Afrique de l’Ouest.

Lors de son discours ce lundi 27 février, en prélude à sa 18e tournée en Afrique, le président français, Emmanuel Macron a noté avec «satisfaction» des avancées dans le processus de la réforme de la monnaie franc CFA.

Pour lui, ces réformes s’inscrivent en droite ligne avec les aspirations de la jeunesse africaine, notamment, lors de son discours en 2017 à Ouagadougou, devant les étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo.

Ces étudiants ont dénoncé le franc CFA considéré comme une vestige de la colonisation française en Afrique. « Nous avons tenu nos engagements en regardant notre passé en face» indique M. Macron, selon qui « il reste beaucoup à faire».

Il poursuit en ces termes : « Nous les avons obtenus en réformant le franc CFA, en nous retirant de la gouvernance de la zone UEMOA et en faisant la démonstration que cette monnaie est bien une monnaie africaine qui pourra, si les gouvernements de la CEDEAO le souhaitent, préfigurer une monnaie unique qui prendra un autre nom».

Par ailleurs, le locataire de l’Elysée a réaffirmé sa disponibilité à travailler avec les pays de l’Afrique Centrale pour entamer une réforme du CFA de la Coopération économique et monétaire en Afrique centrale (CEMAC).

« Je suis totalement disponible et disposé à faire les mêmes avancées. Mais cela doit avoir pour objectif de renforcer l’autonomie et de maintenir la stabilité dans la région» a-t-il précisé.

Le 21 décembre 2019, Emmanuel Macron et le président ivoirien Alassane Ouattara ont annoncé, à Abidjan en Côte d’Ivoire, la disparition du Franc CFA. Cette monnaie devrait être remplacée à l’horizon 2020 par une nouvelle monnaie : l’Eco.

« C’est en entendant votre jeunesse que j’ai voulu engager cette réforme. Le Franc CFA cristallise de nombreuses critiques et de nombreux débats sur la France en Afrique» avait affirmé M. Macron.

A sa création en 1945, le franc CFA signifie franc des colonies françaises d’Afrique. Après les indépendances des années 60, il est officiellement dénommé « franc de la Communauté financière africaine » (FCFA).

Le 20 mai 2021, le Conseil des ministres français avait adopté un projet de loi qui entérine la fin du franc CFA. En effet, ce texte actait la fin de la centralisation des réserves de change des Etats d’Afrique de l’ouest auprès du Trésor français.

Il avait également été décidé dans ce projet de loi du retrait de la France des instances de gouvernance monétaire dans lesquelles elle était présente en Afrique de l’Ouest.

Cependant, plus de trois ans après l’annonce de la « mort» du franc CFA, la concrétisation du projet de remplacement reste toujours un “rêve”.

C’est dans ce contexte que M. Emmanuel Macron annonce sa disponibilité par rapport à un éventuel processus de réforme du Franc CFA en Afrique Centrale, alors qu’il entame ce 1er mars une tournée dans cette partie de l’Afrique.

Lire aussi: Wagner «c’est l’assurance vie des régimes défaillants et des putschistes», Emmanuel Macron

www.libreeinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Coopération : Moscou veut renforcer les relations bilatérales avec le Burkina

Le ministre des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré, accompagné de la ministre en charge de la Coopération régionale, Stella Eldine Kabré, ont reçu,...

Burkina Faso : la CAMEG redevient une société d’État

Au Burkina Faso, le conseil des ministres de ce 27 mars 2024 a adopté un décret portant approbation des statuts de la Centrale d’achat...

Procès Adama Siguiré : Me Farama espère une décision contre des «mensonges éhontés »

À l’issue des plaidoiries du procès CGT-B contre l’écrivain Adama Siguiré, le 26 mars 2024, à Ouagadougou, Me Prosper Farama, l’un des avocats de...

Burkina/Tougan: jeûne musulman, « il y a des jours où il n’ y a rien à manger », déplacé interne

Entre abstinence et privations, les populations de Tougan, dans la province du Sourou observent depuis, le 11 mars 2024, le jeûne musulman, l'un des...

Burkina : le Syndicat Autonome des Magistrats Burkinabè célèbre ses 41 ans d’existence

Ceci est une déclaration du Syndicat autonome des magistrats burkinabè (SAMAB) à l'occasion de son quatrante-unième anniversaire. Ce 27 mars 2024, le Syndicat Autonome des...
spot_img

Autres articles

Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Youssef Ouédraogo obtient la mention très honorable

Ibrahim Youssef Lucas Ouédraogo a soutenu sa thèse de Doctorat d’État en Médecine à l’Université Joseph -Ki Zerbo de Ouagadougou. C’était au cours d’une...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Burkina/Ziniaré : le directeur régional des Mines Anselme Dabiré prend fonction

Le nouveau directeur régional des mines et carrières de la région du plateau central, s’appelle désormais Anselme Dabiré. Ingénieur des travaux et des mines,...

Burkina: Bientôt une centrale solaire à Donsin

L' Assemblée Législative de Transition (ALT) a unanimement approuvé le mardi 16 avril à Ouagadougou, le projet de loi portant autorisation de ratification de...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...