spot_img

« La France déploie ses forces pour préparer une agression contre le Niger», selon le CNSP

Publié le : 

Publié le : 

Les autorités nigériennes ont annoncé le 9 septembre 2023, dans un communiqué que « la France continue de déployer ses forces dans plusieurs pays de la CEDEAO dans le cadre des préparatifs d’une agression contre le Niger qu’elle envisage en collaboration avec cette organisation communautaire ». Cela, en dépit de l’annonce du plan de retrait d’une partie de ses forces du territoire nigérien. 

Par Nicolas Bazié

« A partir du 1er septembre 2023, deux aéronefs de transport militaire type A400 M et un Dornier 328 ont été déployés en renfort en Côte d’Ivoire ; deux hélicoptères multi rôles type super PUMA, une quarantaine de véhicules blindés à Kandi et Malanville au Bénin», révèlent les autorités militaires du Niger dans un communiqué rendu public le 9 septembre 2023.

Le communiqué poursuit : « le 7 septembre 2023, un navire militaire français a accosté à Cotonou avec à son bord du personnel et des moyens militaires en plus d’une centaine de rotations d’avions militaires cargo ayant permis de débarquer d’importante quantité de matériels et équipements de guerre au Sénégal en côte d’Ivoire et au Benin pour ne citer que cela.»

Les nouvelles autorités du Niger ont fustigé « ce manque de sincérité, ces manœuvres sournoises et dilatoires qui visent à émousser, dans la durée, l’ardeur patriotique du peuple nigérien dans sa lutte pour le retrait total des troupes françaises du Niger pour ensuite mieux réussir une intervention militaire contre notre pays ».  

Dans le communiqué, les putschistes ont lancé « un appel solennel au grand peuple du Niger à la vigilance et pour ne jamais se démobiliser jusqu’au départ inéluctable des troupes françaises de notre territoire, la terre de nos ancêtres ».

Ils disent prendre également à témoin l’opinion nationale et internationale sur « les conséquences de cette attitude agressive, sournoise et méprisante adoptée par la France ».

En tout état de cause, conclut le communiqué des tombeurs de Mohamed Bazoum, « le CNSP (nouvel organe dirigeant du pays, ndlr) et le gouvernement de Transition rassurent les Nigériens que toutes les mesures sont régulièrement prises pour défendre l’honneur de notre patrie et préserver les intérêts supérieurs du Niger ».

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...
spot_img

Autres articles

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...