Home Politique Gestion du Covid-19 : L’Exécutif burkinabé contribue à plus de 50 millions...

Gestion du Covid-19 : L’Exécutif burkinabé contribue à plus de 50 millions de FCFA

0

Au sortir du conseil des ministres le 16 avril, le Porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou a annoncé que le président du Faso, le Premier ministre, les ministres d’Etat et les autres ministres renoncent à leur salaire au titre de leur contribution à la mobilisation des ressources financières nécessaires à la gestion de la pandémie du Covid-19.  Mais que vaut cette contribution financière de l’Exécutif burkinabé. Libreinfo.net a fait ses estimations…

Par la Rédaction

A tous les niveaux de la vie professionnelle, le montant du salaire n’est pas annoncé sur la place publique. Il fait généralement l’objet d’un certain secret, même des textes l’encadrent.

Si pour les membres du gouvernement le montant de la rémunération mensuelle est fixé par le décret N°2008-891/PRES/PM/MEF du 31 décembre 2008 portant rémunération du Premier ministre, des présidents d’institutions et des membres du Gouvernement, ce n’est pas le cas concernant le président du Faso. Néanmoins, il ressort d’un article publié en 2012 par notre confrère Lefaso.net citant lui aussi un autre confrère, que le président du Faso perçoit un salaire mensuel de 1 672 000 FCFA soumis à l’impôt. Ce montant semble n’avoir pas encore connu de modification.

Ayant décidé de céder l’équivalent de son salaire de six mois au profit de la lutte contre le Covid-19 et considérant ce montant mensuel, l’on peut établir que le président du Faso contribue à hauteur de 10 032 000 FCFA.

A sa suite, le Premier ministre consent à verser l’équivalent de son salaire de quatre mois. En référence au décret ci-dessus cité qui fixe son salaire mensuel brut à 1 308 000F CFA, le chef du gouvernement burkinabé apporte une contribution de 5 232 000 FCFA au budget de la gestion du Covid-19.

L’équivalent de leur salaire sur deux mois, c’est la contribution financière des deux ministres d’Etat. Etant donné qu’ils ont, chacun, un salaire mensuel de 1 205 000 FCFA, leurs contributions cumulées s’élèvent à 4 820 000 FCFA. Quant aux autres ministres, au nombre de 30, chacun se prive d’un mois de salaire qu’il met dans le panier à sous pour contrer le Covid-19. Aux termes du décret précité, chaque ministre perçoit mensuellement la somme de 1 155 000F CFA. Les contributions cumulées de ces autres membres du gouvernement s’élèvent alors à 34 650 000 FCFA. Mais à en croire les syndicats, au moins un de ces ministres perçoit un salaire nettement plus élevé que ce que prévoit le décret relatif à la rémunération des membres du gouvernement.

Mais en s’en tenant à ce que prévoit ce décret et à ce qui est révélé – par la presse – comme étant le salaire mensuel du président du Faso, l’on trouve que l’ensemble des contributions financières annoncées de l’Exécutif s’élèvent à 54 734 000. Toutefois, il s’agit d’un montant qui n’est pas constitué de salaires nets. Ces salaires nets se rapportent aux sommes que perçoivent effectivement, après déductions des différentes retenues, ces commis de l’Etat burkinabé. Quoiqu’il en soit, la totalité des contributions ainsi annoncée de la part de l’Exécutif devrait se chiffrer, sur la base de salaires nets, à plus de 50 millions de FCFA.

Signalons que pour le versement effectif de ces contributions, il appartient à chaque membre de l’Exécutif de s’exécuter durant ce mois d’avril auprès de la Coordination nationale de la riposte contre le Covid-19, conformément à son engagement. Mais rien ne leur interdit d’aller au-delà, dans l’expression concrète de leur solidarité, de cet engagement pris en Conseil des ministres.

www.libreinfo.net

Decret-2008-891-pres-pm-mef

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 + 6 =