spot_img

GOUVERNORAT : Salfo Kaboré, l’ancien Commandant de la 3è région militaire au Sahel

Publié le : 

Publié le : 

C’est un officier supérieur de l’armée qui remplace un autre à la tête de la région du Sahel. Il s’agit du Colonel major Salfo Kaboré. Il a fait ses études secondaires au Prytanée Militaire de Kadiogo où il a obtenu son Baccalauréat avant de poursuivre ses études supérieures à l’Université de Ouagadougou, puis à l’Université de Rabat au Maroc, en Histoire géographie et en Droit.

En 1985, il fait sa formation d’officier à l’Académie Royale Militaire de Meknès toujours au Maroc. Il est titulaire d’un diplôme d’Etat-major (option Terre) et de Chef de Section d’Infanterie.

Agé de 59 ans, il connait très bien l’armée burkinabè. Pendant la révolution, il fut de 1985 à 1987, le commandant d’unité du Bataillon d’Intervention Aéroporté (BIA) à Koudougou.

Il a aussi été le commandant de la 3è région militaire (le camp général Baba Sy) de 2013 à 2017, puis Chef de Corps du 30è régiment de Commandement et de Soutien basé à Ouagadougou.

Le Colonel major Salfo Kaboré a aussi fait un passage de quatre ans à la tête du Bureau Opérations de la Première Région Militaire à Kaya sans oublier qu’il fut chef de corps de la garde nationale.

Et comme beaucoup d’autres officiers supérieurs burkinabè, Il a participé aux opérations de maintien de la paix de l’Onu. C’est ainsi qu’en 2004, il est appelé au poste d’Observateur Militaire au sein de la Mission de l’Organisation des Nations -Unies en République Démocratique du Congo. Depuis janvier 2018, il est le Directeur du Centre Culturel des Armées à Ouagadougou.

Le nouveau gouverneur de la région du Sahel devrait faire face à plusieurs défis en particulier l’insécurité et ses conséquences dont la région du sahel est la plus affectée.

Depuis quelques années, plusieurs écoles sont fermées à cause du terrorisme. C’est la région aussi qui connait plus de mouvement de populations. Elle est frontalière avec le Niger et le Mali.

La nomination d’un Colonel Major dans cette région répond à un principe qui voudrait que les régions frontalières soient dirigées par des hommes de tenue. La région du sahel est subdivisée en quatre provinces avec une superficie de 35 350 km2 avec une population estimée à environ 1 200 000 habitants.

La rédaction

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Justice : le CQDJ veut faciliter l’accès à la justice aux détenus 

Faciliter l’accès à la justice des personnes en situation de détention dans les maisons d’arrêt et de correction, tel est l'objectif du Centre pour...

Coopération : des journalistes burkinabè à Beijing pour « découvrir la vraie Chine»

La République populaire de Chine, en partenariat avec l’État du Burkina Faso, a initié un séminaire de formation qui se déroule du 10 au...

Sourou: Le Haut-Commissaire visite les  communautés chrétiennes de Tougan  

Après sa visite aux chefs coutumiers et à la communauté musulmane, le Haut Commissaire du Sourou, Désiré Badolo s'est rendu le jeudi 11 avril...

Burkina : SIFLO, un salon pour encourager la plume féminine

L' Association les  pionnières du livre a organisé le jeudi 11 avril 2024, à Ouagadougou, un point de presse pour présenter le contenu et...

Burkina/Culture : le gouvernement relance la  «Nuit des LOMPOLO» 

Le Conseil des ministres du jeudi 11 avril 2024, a décidé de relancer l'organisation de la «Nuit des LOMPOLO.» Ceci pour promouvoir les acteurs...
spot_img

Autres articles

Burkina/Justice : le CQDJ veut faciliter l’accès à la justice aux détenus 

Faciliter l’accès à la justice des personnes en situation de détention dans les maisons d’arrêt et de correction, tel est l'objectif du Centre pour...

Coopération : des journalistes burkinabè à Beijing pour « découvrir la vraie Chine»

La République populaire de Chine, en partenariat avec l’État du Burkina Faso, a initié un séminaire de formation qui se déroule du 10 au...

Sourou: Le Haut-Commissaire visite les  communautés chrétiennes de Tougan  

Après sa visite aux chefs coutumiers et à la communauté musulmane, le Haut Commissaire du Sourou, Désiré Badolo s'est rendu le jeudi 11 avril...

Burkina : SIFLO, un salon pour encourager la plume féminine

L' Association les  pionnières du livre a organisé le jeudi 11 avril 2024, à Ouagadougou, un point de presse pour présenter le contenu et...

Burkina/Culture : le gouvernement relance la  «Nuit des LOMPOLO» 

Le Conseil des ministres du jeudi 11 avril 2024, a décidé de relancer l'organisation de la «Nuit des LOMPOLO.» Ceci pour promouvoir les acteurs...