spot_img

Burkina Faso : 60 journalistes outillés sur la lutte contre le cancer du col de l’utérus

Publié le : 

Publié le : 

La Coalition burkinabè contre le cancer (COBUCAN), en collaboration avec le ministère de la communication et celui de la santé, a organisé le 25 mai 2023 à Ouagadougou, une formation de renforcement des capacités de 60 journalistes sur le cancer du col de l’utérus.

Par  Daouda Kiekieta

Une femme meurt toutes les deux munîtes au monde par le cancer du col de l’utérus, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Au Burkina Faso, le cancer du col de l’utérus représente 55% de l’ensemble des cancers féminins et constitue le cancer le plus mortel chez la femme.

C’est fort de ces chiffres alarmants que la Coalition burkinabè contre le cancer (COBUCAN) veut impliquer davantage les professionnels des médias dans la lutte contre cette maladie mortelle en organisant une formation de renforcement des capacités au profit de 60 journalistes.

Selon le président de la COBUCAN, Pr Nayi Zongo, le décès des femmes atteintes de cancer est lié en grande partie par « le manque d’information au niveau des populations »« La mortalité due au cancer du col de l’utérus aurait fortement diminué grâce à une bonne communication régulière » estime le Pr Zongo.

L’OMS a défini trois actions majeures qui constituent les piliers de l’élimination de cancer à travers le monde, indique pour sa part, Dr Édith Dabiré, secrétaire générale du ministère de la Santé.

journalistes cancer col utérus
Dr Édith Dabiré, secrétaire générale du ministère de la Santé.

Ces piliers sont : « 90% des jeunes filles doivent être vaccinées avant leur quinzième anniversaire contre le virus responsable du cancer de col de l’utérus(HPV), 70% des femmes doivent bénéficier d’un dépistage correct en 35 ans et 55 ans et 90% des cancers diagnostiqués doivent bénéficier d’un traitement adéquat dans les structures de santé ».

Pour lutter contre ce cancer mortel, l’État burkinabè a pris trois mesures fortes à savoir, la gratuité du dépistage et le traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus, la gratuité du vaccin contre le papillomavirus HUMAINS (HPV) chez les fillettes de 9 à 14 ans et en fin la gratuité de la radiothérapie du traitement du cancer de col de l’utérus.

Selon le Directeur de cabinet du Ministère de la Communication, M. Galip Somé, bien que cette maladie constitue une problématique majeure, elle n’est pas une fatalité.

journalistes cancer col utérus
Le Directeur de cabinet du Ministère de la Communication, M. Galip Somé

« C’est une maladie qu’on peut éviter à travers la prévention notamment la prise en charge précoce. Qui dit prise en charge précoce dit information, sensibilisation et communication » soutient M. Somé.

Des membres des associations de lutte contre le cancer au Burkina ont également pris part à cette formation.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Engagement patriotique : Le ministre de l’Économie Aboubakar Nacanabo au chevet des blessés à l’hôpital militaire

Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Prospective, Aboubakar Nacanabo, a visité, ce lundi 8 avril 2024, à l’hôpital militaire Halassane Coulibaly...

Vagues de chaleur au Burkina: le ministère de la Santé se prépare contre les effets sanitaires

Le secrétaire général du ministère de la santé et de l’hygiène publique, Dr Issa Ouédraogo, a rencontré le vendredi 5 avril 2024, les responsables...

Burkina/Santé : 2509 agents de santé prêts à servir 

L' école nationale de santé publique a organisé, ce mardi 2 avril 2024,  à Ouagadougou, une cérémonie de sortie de ses étudiants en fin...

Burkina-Russie : « African Initiative » poursuit sa dynamique de formation d’un grand nombre de Burkinabè au premier secours médical

L’Association russo-burkinabè, « African Initiative », a poursuivi sa série de formations en premier secours médical avec les élèves et le personnel médical du...

Burkina Faso : un symposium pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens

Le premier symposium national sur la résistance aux antimicrobiens s'est déroulé du 12 au 13 mars 2024 à l’université Joseph ki-Zerbo de Ouagadougou. Cette...
spot_img

Autres articles

Burkina : Savane médias fermé pour impôts non payés

La direction de Savane médias a annoncé , ce 24 avril 2024, la fermeture de ses locaux par les services des impôts. Par Prisca Konkobo  Savane...

Economie : le Nigeria occupe désormais la 4è place en Afrique

Le Nigeria perd sa place de première puissance économique africaine. Il chute à la 4è place selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI). Par...

SNC 2024:  L’orchestre « Lamogoya La fraternité» de Tougan à l’heure des préparatifs

Samedi 27 avril 2024, Bobo-Dioulasso, va vibrer au rythme de la  culture. Trois semaines avant, l'heure est aux préparatifs. Ainsi, l'Orchestre «Lamogoya La fraternité»...

BURKINA : LA SNC POUR TRESSER LES CORDES D’UN BURKINA NOUVEAU

C’est la dernière ligne droite pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo’2024) du Burkina Faso qui s’ouvre le 27...

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...