spot_img

Burkina Faso : 60 journalistes outillés sur la lutte contre le cancer du col de l’utérus

Publié le : 

Publié le : 

La Coalition burkinabè contre le cancer (COBUCAN), en collaboration avec le ministère de la communication et celui de la santé, a organisé le 25 mai 2023 à Ouagadougou, une formation de renforcement des capacités de 60 journalistes sur le cancer du col de l’utérus.

Par  Daouda Kiekieta

Une femme meurt toutes les deux munîtes au monde par le cancer du col de l’utérus, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Au Burkina Faso, le cancer du col de l’utérus représente 55% de l’ensemble des cancers féminins et constitue le cancer le plus mortel chez la femme.

C’est fort de ces chiffres alarmants que la Coalition burkinabè contre le cancer (COBUCAN) veut impliquer davantage les professionnels des médias dans la lutte contre cette maladie mortelle en organisant une formation de renforcement des capacités au profit de 60 journalistes.

Selon le président de la COBUCAN, Pr Nayi Zongo, le décès des femmes atteintes de cancer est lié en grande partie par « le manque d’information au niveau des populations »« La mortalité due au cancer du col de l’utérus aurait fortement diminué grâce à une bonne communication régulière » estime le Pr Zongo.

L’OMS a défini trois actions majeures qui constituent les piliers de l’élimination de cancer à travers le monde, indique pour sa part, Dr Édith Dabiré, secrétaire générale du ministère de la Santé.

journalistes cancer col utérus
Dr Édith Dabiré, secrétaire générale du ministère de la Santé.

Ces piliers sont : « 90% des jeunes filles doivent être vaccinées avant leur quinzième anniversaire contre le virus responsable du cancer de col de l’utérus(HPV), 70% des femmes doivent bénéficier d’un dépistage correct en 35 ans et 55 ans et 90% des cancers diagnostiqués doivent bénéficier d’un traitement adéquat dans les structures de santé ».

Pour lutter contre ce cancer mortel, l’État burkinabè a pris trois mesures fortes à savoir, la gratuité du dépistage et le traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus, la gratuité du vaccin contre le papillomavirus HUMAINS (HPV) chez les fillettes de 9 à 14 ans et en fin la gratuité de la radiothérapie du traitement du cancer de col de l’utérus.

Selon le Directeur de cabinet du Ministère de la Communication, M. Galip Somé, bien que cette maladie constitue une problématique majeure, elle n’est pas une fatalité.

journalistes cancer col utérus
Le Directeur de cabinet du Ministère de la Communication, M. Galip Somé

« C’est une maladie qu’on peut éviter à travers la prévention notamment la prise en charge précoce. Qui dit prise en charge précoce dit information, sensibilisation et communication » soutient M. Somé.

Des membres des associations de lutte contre le cancer au Burkina ont également pris part à cette formation.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Santé : un patient sur dix insatisfait des prestations sanitaires

Selon le rapport final 2023 sur l’évaluation de la satisfaction des bénéficiaires des services de santé au Burkina Faso, publié par l’Institut national de...

Burkina : La 2e édition de Pharma expo-bf se tiendra  du 30 mai au 1er juin

La deuxième édition du salon international de la pharmacie et de la parapharmacie  «Pharma Expo Bf» se tiendra du 30 mai au 1er juin...

Santé: le Burkina reçoit un matériel de 4 milliards FCFA

Le ministre burkinabè de la Santé, Robert Lucien Kargougou a procédé mardi à Ouagadougou, à la remise de matériels médico-technique aux différents centre de...

Burkina Faso : Des journalistes outillés pour informer sur la nutrition

Le ministère de la Santé et de l'hygiène publique a organisé, le vendredi 3 mai 2024 à Ouagadougou, un atelier d'information sur la nutrition....

Personnalité, société civile et diaspora africaine se mobilisent contre l’Accord inéquitable sur les pandémies de l’OMS

Ceci est un écrit de la société civile et la diaspora africaine.  Ministres de la santé des pays d’afrique francophone; Ministres des affaires étrangères des pays...
spot_img

Autres articles

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...