spot_img

La communauté chrétienne de Tougan a commémoré la naissance du Christ

Publié le : 

Publié le : 

La communauté chrétienne de Tougan, dans la province du Sourou, a célébré la fête de la Nativité dans la sobriété le lundi 25 décembre 2023. Chants, invocations, prêches et communion ont constitué les temps forts de cette commémoration.

Brice Alex, Correspondant dans le Sourou

A travers des chants, des invocations, la prédication et la communion, les fidèles chrétiens de Tougan ont commémoré la fête Noël au sein des différentes églises de la ville. Toutes les invocations étaient orientées vers la restauration de la paix et de la sécurité dans le pays en général et dans la province du Sourou en particulier.

L’abbé Toussaint Dabira, vicaire à la paroisse Notre-Dame de l’Assomption de Tougan est revenu sur la portée et la signification de Noël : « Selon l’église catholique, la fête de Noël, c’est la naissance de l’Emmanuel, Dieu parmi nous ».

Pour lui, Noël est la célébration de trois grands mystères : « l’accomplissement du plan de salut de Dieu pour le monde, l’humilité ou le rabaissement total et la paix, paix avec Dieu et avec les hommes ».

La célébration était surtout orientée vers la recherche de la stabilité : « J’ai plus parlé de la paix et aussi de l’humilité. Et notre situation actuelle nous amène à prêcher pour que la paix revienne. Nous avons aussi orienté notre célébration sur nos forces de défense et de sécurité», ajoute l’abbé Toussaint Dabiré.

Quant aux églises évangéliques, la ferveur festive était la même que dans les paroisses catholiques. Le Pasteur Vincent Sankara de l’église Centrale des Assemblées de Dieu de Tougan, souhaite la restauration de la paix et de la sécurité. Pour lui, ce qui importe, c’est de prendre conscience du véritable sens de cette célébration :

« Noël, ne consiste pas seulement à festoyer, il faut surtout se souvenir du don de Dieu pour le salut de l’humanité. Nous prions pour que Dieu étende sa main sur le Burkina Faso et particulièrement sur notre province pour une paix véritable ».

Interrogés, ces fidèles n’aspirent qu’à la paix et à la sécurité au Burkina en général et dans la province du Sourou en particulier. Honoré Boro explique par exemple que « Notre localité est vraiment affectée par la crise sécuritaire. Notre prière en ce jour est que Dieu nous fasse grâce afin que nous puissions retrouver la sécurité ».

Communauté chrétienne Noël
Honoré Boro, fidèle chrétien

« Je n’ai qu’un seul vœu pour le Burkina Faso et notre province. C’est la paix, rien que la paix. Que les temps difficiles de l’année écoulée se transforment en joie l’année 2024 » renchérit Bruno Faho.

Pour Mathieu Ilboudo : «  Nous voulons que Dieu fasse descendre dans notre pays et dans notre province surtout la quiétude et la tranquillité ».

Et à Judicaël Sansara de souhaiter que « Dieu face enfin luire sa lumière pour dissiper les ténèbres dans la ville de Tougan ».

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...