Accueil Sport Les éliminatoires CAN 2019 : le groupe F met la CAF en...

Les éliminatoires CAN 2019 : le groupe F met la CAF en dilemme

Les éliminatoires de la CAN 2019 vont inexorablement vers leur apothéose, mais la CAF est confrontée à un gros problème qui n’en finit plus de lui enlever le sommeil. Le groupe F des éliminatoires est devenu une patate chaude pour la CAF.
Que se passe-t-il exactement dans ce groupe F ?

Le groupe F des éliminatoires de la CAN 2019 abrite :

Kenya 7 points +3

Ghana 6 points +6

Ethiopie 4 points -9

Sierra Leone 3 points +0.

Si dans tous les autres groupes chaque équipe a joué 5 matches, ce n’est pas encore le cas dans ce groupe où le Kenya et l’Ethiopie ont joué 4 matches chacun. Le Ghana en a joué 3 et la Sierra Leone, 2.
Cette situation a été causée suite à la suspension de la Sierra Leone par la FIFA au mois d’octobre juste avant le début de la 3e journée des éliminatoires.
Tout est parti de la suspension de la présidente de la fédération Sierra Léonaise de football, Isha Johansen, par le ministre des sports. Isha Johansen serait impliquée dans un scandale de corruption et de trucage de matches.
Mais comme la FIFA est intransigeante sur son principe de non-ingérence du politique dans le football, elle n’a pas digéré cette suspension et enjoint le gouvernement de rétablir la présidente de la fédération dans ses fonctions sous peine de sanctions sportives.
Le gouvernement Sierra Léonais ne s’est pas exécuté et le 5 octobre dernier, la sanction de l’organe dirigeant du football mondial tombe :
Les sélections nationales cadettes, juniors, seniors, masculines et féminines de la Sierra Leone sont suspendues de toutes compétitions africaines et internationales. Même les clubs Sierra Léonais sont écartés des compétitions africaines.
L’équipe nationale qui avait pourtant déjà joué 2 matches pour les éliminatoires de la CAN 2019, ne peut plus poursuivre la course à la qualification. La Sierra Leone n’a donc pas joué les matches de la 3e et de la 4e journée contre le Ghana, ni le match de la 5e journée contre l’Ethiopie.

La CAF ne sait plus trop ce qu’il faut faire, surtout que le gouvernement Sierra Léonais a interjeté un appel auprès du Tribunal Arbitral des Sports (T.A.S) pour attaquer la décision de la FIFA.
Le groupe F est devenu une épine dans les pieds de la CAF ou du moins, une patate chaude entre ses mains.
En la matière, 2 possibilités s’offrent à la Confédération Africaine de Football :
soit elle accorde victoire sur tapis vert à tous les adversaires de la Sierra Leone ; ce qui donnerait 6 points gracieux au Ghana et qui qualifierait d’office les black stars pour la prochaine CAN, tout comme le Kenya d’ailleurs. Nul doute que l’Ethiopie s’opposerait à une telle décision qui l’écarterait d’office de la qualification.
L’autre possibilité consiste à annuler tous les points pris ou perdus contre la Sierra Leone lors des deux premières journées. Là encore, l’Ethiopie dont la seule victoire dans le groupe a été arrachée contre la Sierra Leone, se verrait retirer 3 points et par conséquent, e éliminée de la course à la qualification.

La seule possibilité qui s’offre à la CAF, est de reprogrammer tous les matches non joués.
Mais pour cela, il va falloir que la FIFA annule cette pile de sanctions contre la Sierra Leone avant la fin des éliminatoires. Pour ce faire, il faudra au préalable que le gouvernement Sierra Leonais revienne sur sa décision. Et pour que cela arrive, il faut au préalable que la justice blanchisse Isha Johansen.

Marcel YE
Libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 × 21 =