spot_img

Niger : vers la révision de tous les accords signés avec les forces étrangères 

Publié le : 

Publié le : 

Les autorités nigériennes annoncent la révision de tous les accords de coopération militaire avec les pays disposant d’une force militaire  stationnée au Niger.

Par Nicolas Bazié

Après le départ des derniers soldats français qui étaient stationnés au Niger, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les autorités annoncent une nouvelle dynamique de coopération avec les autres pays disposant d’une force militaire dans le pays. 

Dans un communiqué rendu public le 26 décembre 2023, le ministère des Affaires étrangères parle de « révision d’accords»

Il explique ce qui suit : « …conformément aux exigences du peuple nigérien, le ministre des Affaires étrangères informe tous les pays partenaires qui disposent d’une force militaire stationnée sur le territoire national, que le Niger procédera à une révision de tous les accords signés avec lesdits pays ». 

Le communiqué renseigne qu’un projet de protocole d’accord leur sera soumis pour insuffler une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale. 

Qu’est-ce qui pourrait déranger dans ces accords ?

Dans un reportage réalisé par nos confrères du journal Le Point, en 2018, il a été donné de savoir que ce qui dérange surtout, c’est l’ opacité qui entoure les accords entre le Niger et les forces étrangères. 

« Personne ne sait comment ces bases sont arrivées au Niger, comment ça a été négocié, quelle est leur activité, qu’est ce qu’ils font ? » expliquait un avocat nigérien. « Pourquoi l’Assemblée nationale n’a pas été consultée ? » , poursuit-il. 

Cette question a été soulevée par plusieurs médias et leaders d’opinion. « Ce sont des accords, des protocoles. L’objectif n’est pas le Niger, l’objectif est la logistique destinée à appuyer les objectifs déployés dans des pays frères en crise », indiquait pour sa part, le ministre de la Défense d’alors Kalla Moutari.

Quels pays disposent d’une force militaire au Niger ? 

Le Niger, allié clé des pays occidentaux dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, accueille un certain nombre de forces étrangères.

Leur nombre a augmenté au cours des deux dernières années à la suite des coups d’État survenus au Mali et au Burkina Faso voisins, qui ont détérioré les relations entre ces pays et leurs partenaires occidentaux.

Il faut noter qu’il y a environ 1100 soldats américains au Niger, où l’armée américaine opère à partir de deux bases militaires. 

Il y a aussi l’Allemagne qui dispose d’environ 110 soldats à Niamey, la capitale du Niger.

Quant à l’Italie, elle avait environ 300 soldats au Niger avant le coup d’État du 26 juillet  2023, selon le ministère de la défense du pays.

Le 6 août, le ministère a déclaré que 65 soldats italiens avaient quitté le Niger par avion militaire, « afin de faire de la place dans sa base militaire pour les civils qui pourraient avoir besoin de protection».

Il reste donc au Niger environ 250 soldats déployés pour des missions de contre-insurrection et de formation militaire.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...