spot_img

Oudalan: meeting des forces vives en soutien «indéfectible» à la Transition

Publié le : 

Publié le : 

Sous un froid glacial et dans la brume matinale de ce samedi 16 décembre 2023, les populations de Gorom-Gorom, capitale provinciale de l’Oudalan n’ont pas marchandé leur participation à la marche suivie d’un géant meeting de soutien à la transition organisé par les forces vives locales.

Correspondance particulière

Des milliers de jeunes, femmes, anciens, commerçants, travailleurs, élèves, coutumiers, religieux et des déplacés internes ont envahi les rues et la place de la révolution de Gorom-Gorom pour marquer dans une ambiance effervescente et impressionnante leur soutien au président Ibrahim TRAORE et à son gouvernement.

Une foule des grands jours réunie à l’appel du collectif « union des filles et fils de l’Oudalan » qui regroupe plusieurs associations. Sur des pancartes et des banderoles on pouvait lire « Les forces vives de l’Oudalan soutiennent les efforts de paix du Président Ibrhim TRAORE », « les communautés religieuses prient pour le retour de la paix », « Vive IB, Vive la Transition ».

Les manifestants scandaient des slogans favorables à la souveraineté du Burkina et à l’Alliance des États du Sahel (AES). Ils ont dénoncé les manœuvres subversives de l’extérieur contre la Transition burkinabè. Ils n’ont pas manqué de demander aussi des réformes pour assainir la scène politique.

«Aujourd’hui, les jeunes nous ont démontré que l’Oudalan reste mobilisé comme un seul homme derrière notre leader, le  Président IB» a souligné, un des initiateurs de la manifestation.

Le Burkina retrouvera bientôt la paix, la sécurité et la prospérité DIEU VOULANT !

«Nous réaffirmons notre engagement aux côtés de la Transition, et nous avons collecté la somme de deux millions (2 000 000) de francs CFA pour le fonds de soutien patriotique » a confié, un des responsables des forces vives de l’Oudalan.

«Nous femmes, sommes sorties massivement pour témoigner notre reconnaissance aux autorités de la Transition, à nos FDS et à nos VDP pour leurs multiples efforts dans la lutte contre l’insécurité. Le combat pour la reconquête de l’intégralité du territoire et la souveraineté du pays est en marche » a déclaré une manifestante.

Pour les manifestants, le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim TRAORE et l’ensemble des organes de la Transition, sont sur la bonne voie.

Les autorités travaillent conformément à la volonté exprimée par le peuple burkinabè, d’où le soutien farouche des populations à la Transition pour sortir le pays des sentiers battus. La sécurisation du territoire est la priorité des priorités et les manifestants dans leurs déclarations ont dit Oui à la prolongation de la Transition.

La marche-meeting a été sanctionnée par un message adressé au Chef de l’Etat, message de félicitations et de remerciements a été rendu public puis remis aux autorités locales. Dans leur message adressé au Président de la Transition, les organisateurs ont énuméré un certain nombre de doléances parmi lesquelles : Le retour de tous les agents de l’administration publique à leur poste de travail ; l’achèvement du bitumage du tronçon DORI-GOROM et son prolongement jusqu’à MARKOYE ;la levée du blocus sur la RN3 ;le retour des PDI de MARKOYE, DEOU, OURSI, TIN-AKOFF ;la réouverture de la mine de TAMBAO et éventuellement l’exploitation du calcaire de TIN-RASSAN.

En magnifiant la cohésion sociale, la marche-meeting de Gorom-Gorom est une victoire sur le front de la mobilisation populaire. Malgré le contexte sécuritaire difficile, le Faso résilient est et restera debout face à l’adversité.

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...