spot_img

Burkina Faso : ouverture officielle de la 5e edition de la SAMAO

Publié le : 

Publié le : 

Le Premier ministre Apollinaire Kyelem de Tambela, a procédé ce jeudi 28 septembre 2023 à la coupure du ruban symbolisant l’ouverture de la 5è édition de la Semaine nationale des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO) qui se tient du 28 au 30 septembre 2023 à Ouagadougou. Cette rencontre permet aux professionnels des mines et carrières de réfléchir à un meilleur impact de l’exploitation minière sur les économies locales.

Par Issoufou Ouedraogo

Placée sous le haut patronage du chef de l’État, le Capitaine Ibrahim Traoré, cette 5è édition de la Semaine nationale des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO) a pour  thème : « Exploitation minière en Afrique : Quelle stratégie pour impacter les économies locales ».

Les officiels à l'overture de la SAMAO 2023
Les officiels à l’overture de la SAMAO 2023

Selon le président du comité national d’organisation, Jean Baptiste-Kaboré, le choix de ce thème vise à contribuer aux changements structurels dans le secteur minier afin de mieux insérer l’exploitation minière dans les économies locales et surtout de l’optimiser.

Jean-Baptiste Kaboré, explique, en effet, que la présente édition de la SAMAO est un « cadre d’échanges et de partage d’expériences sur des initiatives visant à améliorer l’intégration du secteur extractif dans le développement des économies locales. »

Ainsi, il rappelle que durant deux jours des éminents spécialistes du domaine des mines vont animer des sessions de communications qui sont en lien avec le thème principal.

Le président du comité national d’organisation, Jean-Baptiste Kaboré, donne en exemple des « thématiques liées à la politique du contenu local dans les pays africains, la problématique de la transformation des produits miniers en Afrique, la valorisation des produits des carrières. »

Les participants à l'ouverture officielle de la SAMAO 2023
Les participants à l’ouverture officielle de la SAMAO 2023

Il est prévu également, informe M. Kaboré, des formations techniques sur des thématiques portant sur la réhabilitation des sites miniers, la transition énergétique en Afrique : minéraux verts et énergies renouvelables, géosciences et environnement/ sciences et développement.

En outre, «  il y aura aussi des rencontres B2B, des expositions d’équipements et engins miniers et une soirée de remise de distinction » dit-il.

Dans cette perspective, il y a des visites qui sont au programme notamment sur le site minier d’OREZONE BOMBORE et la carrière de WYEN de la société CARRIRE GENERAL DU BURKINA.

A en croire le président du comité national d’organisation, ces visitent vont permettre de présenter la diversité du potentiel minier exploité au Burkina et l’impact socio-économique de ces exploitations au profit des localités impactées.

SAMAO, preuve de la résilience des Burkinabè

Le Ministre de l’Énergie, des mines et des carrières, Simon-Pierre Boussim qui a lu le discours du président, le capitaine Ibrahim Traoré, a expliqué que : « la tenue de cette 5è édition de la SAMAO est la preuve de la résilience du peuple burkinabè qui, face à la situation sécuritaire, n’a jamais plié l’échine ».

Le secteur minier qui paye un lourd tribut de la situation sécuritaire, rappelle le ministre Simon-Pierre Boussim, reste un levier important pour le développement économique et social du pays.

Selon le ministre Boussim, « au 31 décembre 2022, la production industrielle a été estimée à 57,68 tonnes contre 67,1 tonnes en 2021.»

Ouverture SAMAO
Le Ministre de l’Énergie, des mines et des carrières, Simon-Pierre Boussim

Quant aux emplois directs, ils sont estimés à près de 19 000 à la même date. Sur le plan africain, « le Burkina a occupé la 4e place en tant que pays producteur d’or en 2022 après le Ghana, le Mali et l’Afrique du Sud ».

De plus, le ministre Boussim précise qu’ «  en termes de recettes directes au budget de l’État, elles sont passées de 430 milliards en 2021 à 540 milliards en 2022, soit une hausse de près de 20,40 %».

Il ajoute : « le niveau de production des carrières a atteint 1,458 millions de m3 pour près de 1,4 milliards de F CFA en termes de recettes directes au budget de l’Etat ».

Ce n’est qu’après ce discours que le premier ministre Apollinaire Kyelem de Tambela, présent à la cérémonie et représentant le Chef de l’État a procédé à l’ouverture officielle de la 5è édition de la SAMAO par la coupure du ruban.

Le ministre de l’Énergie, des mines et des carrières, Simon-Pierre Boussim, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, a visité les stands d’exposition dans le but d’encourager les sociétés qui prennent part à la Semaine nationale des activités minières d’Afrique de l’Ouest.

La SAMAO est née dans le but, entre autres, de traduire la vision du gouvernement en matière de promotion des secteurs des mines et des carrières. Elle offre par ailleurs des opportunités d’affaires aux acteurs du privé et du public.

Et attire des investisseurs pour soutenir la croissance des secteurs des mines et des carrières et soutenir le développement durable des secteurs des mines et des carrières.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issiaka Tiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...
spot_img

Autres articles

Énergie/AES : construction de centrale nucléaire, «cela y va de la survie de nos économies », Souleymane Kéré

L'atelier de concertation des sociétés d'électricité des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) a pris fin ce 22 février 2024, à...

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issiaka Tiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...