spot_img

Qui était Marie Rose Compaoré/Kontitamdé, décédée du coronavirus ?

Publié le : 

Publié le : 

Le député Rose Marie Compaoré/ Kontitamdé n’est plus. Elle est décédée au cours de la nuit du 17 au 18 mars. L’information a été révélée par plusieurs sources, dont son parti, l’Union pour le progrès et le changement (UPC). De sources concordantes, elle est décédée par suite de contagion au coronavirus. Son inhumation est intervenue dans la soirée du mercredi 18 mars à Ouagadougou.  

Par La Rédaction

Ainsi, le député Marie Rose Compaoré/Kontitamdé est la première personne à mourir du Covid-19 au Burkina Faso.

Affectée par la maladie, elle avait été hospitalisée au Centre Hospitalier Universitaire(CHU) de Tengandogo à Ouagadougou. Ce que nous a confirmé un de ses camarades députés. Ce dernier confie avoir reçu, il y a seulement 48h, un ‘’sms’’ de la désormais défunte indiquant qu’elle est en hospitalisation dans cet établissement sanitaire où un espace a été aménagé pour accueillir les personnes contaminées par le Covid-19. Malheureusement, elle n’en sortira pas.

Jusqu’alors deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale (AN), c’est une ‘’vraie lionne’’ (en référence au lion, symbole du parti UPC) qui vient de tirer sa révérence à l’âge de 62 ans. Ceux qui l’ont côtoyée la décrivent en insistant sur sa qualité de femme battante qui aura formé plusieurs générations de Burkinabè en tant que professeure d’Histoire-géographie dans les lycées et collèges, avant d’entamer une brillante carrière politique.

Membre fondatrice de l’UPC, elle a été élue en 2012 (pour la première fois) comme député sous la bannière de ce parti. Sa combativité lui a valu d’être désignée présidente du groupe parlementaire de ce parti en 2014. Après l’insurrection populaire qui a balayé la législature d’alors, elle réussit à se faire réélire député en 2015, toujours sous la bannière de l’UPC qui est aujourd’hui la deuxième force politique au Burkina Faso.

Moins de 24h avant son décès, ce parti interpellait – lors d’une conférence de presse – le gouvernement sur la nécessité de renforcer les mesures de prévention et de riposte contre le Covid-19. Mme Compaoré laisse donc derrière elle un parti peiné qui ne peut compter sur elle dans la province du Zoundwéogo pour les prochaines élections législatives, des camarades choqués, et une Assemblée nationale meurtrie qu’elle a quittée pour la dernière fois le 12 mars. Elle repose désormais au cimetière municipal de Gounghin à Ouagadougou.

www.libreinfo.net

- Advertisement -
spot_img

Articles de la même rubrique

Burkina : Comment expliquer l’augmentation du nombre de femmes cheffes de ménage

Le 5e recensement général de la population et de l’habitat fait ressortir une hausse du nombre de femmes cheffes de ménage. De 11 %...

Burkina: le CSC forme des auditeurs des médias sur les dix conseils pour des comportements responsables

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) organise ce 2 septembre à Ouagadougou, une formation à l'intention de l'Union des auditeurs des médias du Burkina (UAMB).

Burkina : enlèvement de Django à Fada, 5 mois après, “la famille est dans la consternation”

Lors de la  conférence de presse tenue ce 19 septembre 2023 à Ouagadougou, les membres de la famille de Moussa Thiombiano alias Django ont appelé à l’aide quant à  l’enlèvement de ce dernier

Burkina : Aminata Traoré, le parcours inspirant de la promotrice de « Ami Beauté 226 »

« Ami Beauté 226 » est un salon de coiffure et d’esthétique pour  les soins capillaires,  les maquillages, mais aussi pour faire de la...

Prix du journalisme sur la paix et la cohésion sociale : dix journalistes récompensés à la 2è édition

La Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina ( CJP-Burkina) a récompensé dix journalistes lors de la soirée de remise des prix des lauréats...
spot_img

Autres articles

Justice : le juge rejette un nouveau report du dossier ministre de l’Économie contre le journal Le Reporter

Burkina-Procès : dossier ministre de l’Économie contre le journal Le Reporter, le juge rejette la demande d’un nouveau report

Burkina : lutte contre le terrorisme, 191 937 PDI sont retournées dans leurs localités

A la date du 31 août 2023, 191 937 Personnes déplacées internes (PDI) sont retournées dans leurs localités respectives informe le gouvernement à l’issue...

Niger : le président déchu Mohamed Bazoum, sa femme et son fils attaquent l’État en justice

Le président déchu Mohamed Bazoum, sa femme Hadiza Ben Mabrouk Bazoum et son fils Salem Bazoum ont porté plainte contre l’État du Niger

Burkina : Compte rendu du conseil des ministres du 20 septembre 2023

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 20 septembre 2023, en séance ordinaire, sous la présidence du Capitaine Ibrahim TRAORE

Burkina: le gouvernement approuve la réforme des textes régissant la Chambre de Commerce et d’Industrie

L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi, sous la présidence du Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE