spot_img

Unis dans l’excellence : Comment la responsabilité individuelle et collective forge la réputation internationale du Burkina Faso

Publié le : 

Publié le : 

Reconnu par biens de nations du monde comme un peuple de probité, d’intégrité et de travailleurs acharnés, le peuple burkinabè, jouit depuis plusieurs décennies, d’une réputation solide et respectée à l’échelle mondiale.

Cependant, malgré cette assise robuste, de nombreuses voix discordantes et critiques reprochent au peuple burkinabè un déficit présumé de savoir-vivre, d’élégance et d’estime de soi, ainsi qu’une certaine négligence dans la promotion de son image de marque.

Jean Cyrille Bado, DG de Brand Performer
Jean Cyrille Bado, DG de Brand Performer

Ces observations révèlent une dualité intrigante entre une réputation nationale bien établie et la nécessité pressante de cultiver une image plus raffinée et sophistiquée surtout dans un monde de plus en plus concurrentiel et visuel.

C’est dans ce contexte que se dessine l’impératif d’une réflexion collective et d’une action concertée pour propulser le Burkina Faso vers une projection nationale qui reflète pleinement la richesse de sa culture, la diversité de son savoir-faire et l’excellence de ses citoyens.

En ces temps où les débats enflamment notre nation, que ce soit au sujet des récents incidents entourant la participation des Étalons à la CAN 2023 en Côte d’Ivoire ou des critiques suscitées par la qualité déplorable du décor du plateau spécial de la télévision nationale à Bouaké, il est plus que jamais nécessaire de souligner notre double responsabilité en tant que citoyens et dirigeants dans la construction d’une Nation Branding solide. 

Un grand homme l’affirmait avec justesse : « Nul n’a d’avenir dans un pays qui n’en a pas. » Cette déclaration résonne puissamment aujourd’hui, soulignant notre devoir moral et spirituel de contribuer en tant que citoyen à la construction de notre pays, à créer une marque pays et à entretenir l’image de marque de cette nation que nous chérissons tant.

Les récents événements mettent en lumière l’importance cruciale du Sport en tant qu’outil puissant de Soft Power et de consolidation de la Nation Branding.

Le Sport, en particulier la participation des Étalons à la CAN, offre une opportunité exceptionnelle de promouvoir notre culture, notre savoir-faire et nos produits à l’échelle internationale, constituant ainsi un canal privilégié pour le développement de la marque pays.

Nous devons nous appliquer à faire notre travail avec excellence
Nous devons nous appliquer à faire notre travail avec excellence…

Il est urgent de comprendre et d’intégrer que le rôle d’ambassadeur de marque pays concerne chaque citoyen indépendamment de son statut.

Chaque parole que nous prononçons et chaque acte que nous posons a le pouvoir de façonner l’opinion mondiale de notre nation. C’est une responsabilité immense, mais aussi une opportunité extraordinaire de créer un impact positif.

Que ce soit à l’étranger, où nous devons représenter avec force et bienveillance notre patrie, ou localement, où nous devons accomplir nos tâches quotidiennes, chaque interaction est une occasion de montrer notre engagement à contribuer à la construction de notre marque pays et à la promotion de son image positive et attractive. Le respect, l’empathie et la tolérance sont les fondements de cette mission.

Nous devons nous appliquer à faire notre travail avec excellence, quel qu’il soit. Que nous soyons enseignant, entrepreneur, médecin, agriculteur, cadre supérieur, artiste, sportif, homme/femme politique, notre dévouement à notre métier contribue à l’édification d’une réputation solide et crédible du Burkina Faso. Ainsi, nous devenons les artisans de la prospérité et du rayonnement de notre nation.

Soyons conscients de l’impact de nos paroles. Choisissons-les avec bienveillance et sagesse, car elles peuvent transmettre les valeurs, la richesse culturelle et la diversité qui font de notre pays une nation unique. Notre voix peut être le symbole de l’ouverture d’esprit qui caractérise notre société.

Cependant, n’oublions pas que nos paroles doivent être soutenues par des actes cohérents. En montrant l’exemple dans notre vie quotidienne, nous pouvons véritablement défendre l’image de notre pays.

Soyons honnêtes, respectueux des lois et des autres, engagés et solidaires. Notre comportement deviendra une source d’inspiration pour les autres et renforcera notre réputation internationale.

Chaque citoyen Burkinabè, quel que soit son origine, sa religion, sa langue ou ses croyances, contribue à l’image de son pays. En unissant nos forces et en nourrissant notre fierté, nous pouvons construire un pays qui rayonne, un pays dont nous pouvons être fiers.

Ainsi, laissons notre fierté guider nos paroles et nos actes. Soyons des ambassadeurs plénipotentiaires, des défenseurs de l’image de marque de notre pays. Imposons-nous le devoir de faire de notre mieux, quelle que soit notre position, statut, ou responsabilité. Parce que lorsque chaque citoyen s’investit dans cette mission commune, nous devenons tous les gardiens d’une nation forte et respectée.

Aimer son pays va au-delà d’un simple sentiment patriotique. C’est contribuer activement à construire et promouvoir son image, attirer des touristes, des investisseurs, et renforcer la réputation internationale de notre nation.

Le Sport, la Culture et les Médias peuvent et doivent contribuer efficacement à cette cause.

La télévision nationale en l’occurrence, en tant que première fenêtre ouverte sur le monde dans cette ère de globalisation, doit être soigneusement façonnée pour devenir la meilleure vitrine de promotion et de valorisation de notre pays.

La qualité de nos programmes et surtout de nos décors revêt une importance cruciale, car c’est la forme qui tient le fond en état, et c’est l’extérieur qui attire avant que l’intérieur ne retienne.

Ainsi, je lance un appel à l’action en trois points qui questionnent et engagent :

  • Primo, la Responsabilité de l’État via le Ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, de construire et mettre en œuvre une stratégie de Nation Branding, incluant naturellement une charte graphique institutionnelle pour encadrer la communication gouvernementale et des institutions de la République. Une dynamique de Branding National et Institutionnel était en gestation et qui devrait irradier le plus petit service public ou privé du Faso. Il est impératif que l’État assume sa part de responsabilité dans la construction, la préservation et la promotion harmonieuse et cohérente de l’image de notre pays.
  • Secundo, l’Engagement des Ministères des Sports et Loisirs, du Commerce et de l’Industrie, de celui de la communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme (en tant que impulseur et gardien de l’image de marque tant institutionnelle que nationale du Burkina Faso), ainsi que de la Fédération Burkinabè de Football, à développer une stratégie visant à positionner et valoriser, en plus de l’équipementier national TOVIO, d’autres produits et savoir-faire made in Faso. Cela pourrait inclure des initiatives dans les domaines de la mode, de l’art culinaire, la musique et bien d’autres, pour diversifier et enrichir notre image à l’échelle mondiale.
  • Et Tertio, la Responsabilité individuelle et collective de chaque citoyen Burkinabè qui par fierté patriotique, doit s’engager à bien faire son travail, à soigner ses prises de parole et ses actions. La sagesse africaine nous rappelle que « on ne montre pas la case de ses parents avec sa main gauche ». Nous devons d’abord nous respecter, respecter notre pays, avant de demander aux autres de le faire.

Ensemble, en unissant nos forces, nous pouvons construire un pays dont nous serons toutes et tous fiers, une nation dont l’image sera le reflet de notre dévouement collectif.

Avec fierté et engagement, soyons la force qui propulse notre pays vers un avenir radieux.

Jean Cyrille BADO

Entrepreneur | Graphiste-Designer – Spécialiste du Branding et Personal Branding Coach| DG de Brand Performer. 15 ans d’expérience et d’expertise dans le conseil, la création, la formation et la gestion d’image de marque des personnalités et de leur entreprise et/ou organisation

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Promotion immobilière : la commune de Bobo Dioulasso met en garde les « brebis galeuses» 

Le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré, ce mardi 20 février 2024, les responsables d’agences immobilières de Sya....

CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire sont dévoilées

La Confédération africaine de Football (CAF) a procédé, au tirage au sort des phases préliminaires pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations...

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est...

Guinée : mésentente au sommet de l’État, le gouvernement dissout

Le Président de la Transition de la République de la Guinée, le général Mamadi Doumbouya a dissous le gouvernement le lundi 19 février 2024...

Pays de l’AES: SONABEL, EDM SA et NIGELEC pour une coopération plus soutenue en matière d’énergie

Les responsables des sociétés d’énergie EDM SA du Mali, NIGELEC du Niger et SONABEL du Burkina, toutes appartenant aux pays membres de l’Alliance des...
spot_img

Autres articles

Promotion immobilière : la commune de Bobo Dioulasso met en garde les « brebis galeuses» 

Le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré, ce mardi 20 février 2024, les responsables d’agences immobilières de Sya....

CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire sont dévoilées

La Confédération africaine de Football (CAF) a procédé, au tirage au sort des phases préliminaires pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations...

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est...

Guinée : mésentente au sommet de l’État, le gouvernement dissout

Le Président de la Transition de la République de la Guinée, le général Mamadi Doumbouya a dissous le gouvernement le lundi 19 février 2024...

Pays de l’AES: SONABEL, EDM SA et NIGELEC pour une coopération plus soutenue en matière d’énergie

Les responsables des sociétés d’énergie EDM SA du Mali, NIGELEC du Niger et SONABEL du Burkina, toutes appartenant aux pays membres de l’Alliance des...