spot_img

Médias: Après le Burkina et le Mali, le traitement de l’information de RFI dénoncé au Bénin

Publié le : 

Publié le : 

Le président béninois M. Patrice Talon s’est offusqué du traitement de l’information sécuritaire de RFI (Radio France Internationale) au cours d’une conférence de presse conjointe avec son homologue nigérien M. Mohamed Bazoum en visite de 48h le 13 mars 2023 au Bénin. 

Par Elza Nongana

Après le Burkina et le Mali, c’est au tour du Bénin de s’inquiéter du traitement de l’information de RFI (Radio France Internationale). Le président béninois M. Patrice Talon s’est en effet indigné du traitement de l’information de RFI relative à la question de la lutte contre le terrorisme dans son pays. Il s’exprimait lors de la conférence de presse conjointe avec le président nigérien, M. Mohamed Bazoum, en visite de 48 h au Bénin, le 13 mars 2023.

Pour M. le chef de l’Etat du Bénin M.Talon, RFI s’active à donner écho à de « très mauvaises choses » qui parfois « n’existent que dans ses imaginations ». Selon lui, RFI « devrait apprécier les choses telles qu’elles sont et utiliser les mots appropriés »« Nous avons tous entendu ce matin sur vos antennes que le parc W fait l’objet d’attaques régulières. Je ne sais pas si le mot « régulière » veut dire la même chose que « rare » ou « sporadique » » a-t-il déclaré.

Il a en outre affirmé que : « Depuis quelque temps, notre action porte des fruits. Les attaques et les menaces sont rares. Ces menaces, ces manifestations dans ces régions sont plutôt maîtrisées. Je peux dire que nous sommes relativement satisfaits de ce qui se fait au grand dam de RFI qui ne manque aucune occasion de se réjouir de nos déconvenues réelles ou imaginaires. »

Ce n’est pas la première fois que le traitement de l’information sécuritaire par RFI est dénoncé par les autorités des pays ouest africains.

Le 17 mars 2022, dans un communiqué, les autorités maliennes avaient ordonné la suspension de la diffusion du média français  pour avoir diffusé des informations selon lesquelles l’armée malienne serait impliquée dans des exactions contre des civils.

Le colonel Abdoulaye Maïga, le porte-parole du gouvernement malien, dans la note, « rejette catégoriquement ces fausses allégations contre les vaillantes FAMa », les forces armées maliennes et estimait que « les agissements de RFI et de France 24 » ressemblent « aux pratiques et au rôle tristement célèbre de la radio Mille Collines », qui avait encouragé le génocide au Rwanda en 1994.

Le 3 décembre 2022, c’est le tour du Burkina Faso qui avait aussi exigé « la suspension immédiate et jusqu’à nouvel ordre » de RFI, lui reprochant d’avoir relayé un « message d’intimidation » attribué à un « chef terroriste ».

Jean-Emmanuel Ouédraogo, le porte-parole du gouvernement burkinabè, affirmait dans le communiqué que : « en ayant relayé ce message, RFI « contribue ainsi à une manœuvre désespérée des groupes terroristes en vue de dissuader les milliers de Burkinabè mobilisés pour la défense de la Patrie » ».

Lire aussi: Burkina Faso : Suspension de RFI, les organisations professionnelles des médias (OPM) condamnent

www.libreinfo.net

 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Burkina/Rapports droits humains : «tenir compte du contexte du pays», Me Halidou Ouédraogo

Le président de la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL), ancien président du Mouvement burkinabè des droits...

Administration du territoire: vers une stratégie de délimitation des entités administratives

Le ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS) envisage la délimitation des entités administratives territoriales. Ce projet est porté...

Centre-Sud: la direction régionale des Douanes fait don de matériels à plusieurs services

La direction régionale des Douanes du Centre-sud a fait don de plusieurs matériels aux forces combattantes et l'administration publique de la région le jeudi...
spot_img

Autres articles

Burkina 2025: Les citoyens réclament un État assurant la défense de leurs intérêts

À l’horizon 2025, sur le plan politique, les Burkinabè veulent un Etat assurant l’éducation et la santé, la défense des droits et des intérêts...

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...