spot_img

UACO 2023 : la responsabilité du journaliste en temps de crise au centre des débats

Publié le : 

Publié le : 

La 13è édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) a officiellement ouvert ses portes ce 7 novembre 2023 à Ouagadougou, sous la présidence du Premier ministre, Apollinaire Kyélem de Tambèla. Durant 72 heures, les professionnels de l’information et de la communication venus d’Afrique et du reste du monde vont échanger autour de la thématique « Liberté de la presse et droit d’accès à l’information en contexte de crise sécuritaire et humanitaire».

Par Issoufou Ouedraogo

La 13è édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) qui a officiellement ouvert ses portes ce jeudi 07 décembre 2023 à Ouagadougou est un cadre d’échanges par excellence entre les professionnels émérites du monde de l’info-com.

En effet, les UACO 2023 vont permettre aux différents experts de mener des réflexions sur la thématique suivante : «Liberté de la presse et droit d’accès à l’information en contexte de crise sécuritaire et humanitaire ».

Pendant 72 heures, les participants seront édifiés, à travers panels et ateliers, sur la liberté de la presse et droit d’accès à l’information dans un contexte particulier, qui est celui des défis sécuritaires et humanitaires en Afrique.

Le ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo
Le ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo

A cette cérémonie d’ouverture, c’est le ministre de la Communication Jean-Emmanuel Ouédraogo qui a lu le discours du premier ministre Apollinaire Kyélem de Tambèla.

Il a remercié les hôtes du Mali, du Niger, de la Côte d’ivoire, de la Guinée Conakry, du Sénégal, du Cameroun et l’ensemble du monde des médias et de la communication qui ont fait l’insigne honneur de participer à cette 13é édition des UACO.

Pour lui, le choix du thème des présentes assises à savoir Liberté de la presse et droit d’accès à l’information en contexte de crise sécuritaire et humanitaire n’est pas fortuit. Il intervient, a-t-il rappelé, dans un contexte où les populations subissent les effets de l’insécurité liés aux actions des groupes extrémistes.

« Je me réjouis du choix de ce thème car la réflexion porte sur les professionnels des médias et de la communication », a relevé le ministre de la Communication Jean-Emmanuel Ouédraogo au nom du premier ministre Apollinaire Kyélem Tambèla.

« Il y a également au cœur des échanges des questionnements essentiels et fondamentaux qui établissent des liens étroits entre la réflexion de la liberté de la presse, la liberté d’opinion et d’expression, la responsabilité sociale du journaliste, le droit d’accès à l’information et l’émergence d’une culture de la paix et du mieux vivre-ensemble », a dit le ministre de la communication.

En tout cas, le ministre de la communication a fait ressortir que « cette 13 e édition des UACO va permettre aux différents acteurs du monde des médias et de la communication de venir partager leurs expériences sur la pratique du journalisme en situation de crise humanitaire et sécuritaire ».

La présente édition des UACO est placée sous le parrainage du Président de l’Assemblée législative de Transition, Ousmane Bougouma. « Nous devons de façon consensuelle repenser la profession et revoir la question de la responsabilité du journaliste, faire évoluer nos pratiques et ce qui se passe sur les réseaux sociaux parce que la communication est une arme redoutable. 

UACO 2023
Le Président de l’Assemblée législative de Transition, Ousmane Bougouma

C’est pourquoi, il dit inviter tous à l’utiliser pour qu’ensemble nous construisions la paix. « La paix entre les peuples et la paix entre les nations », a indiqué le parrain.

La communication inaugurale sur le thème de ces Universités africaines de la communication de Ouagadougou a été faite par le Pr Serge Théophile Balima. Il s’est étendu sur les responsabilités qui sont celles du journaliste dans un contexte de défis sanitaires et sécuritaires.

Dans sa communication, il a interpellé les acteurs sur la communication en temps de crise et de conflits armés. Cette communication rappelle aux acteurs leurs responsabilités et aux gouvernants une certaine responsabilité collective. Il s’agit de se demander en temps de crise pour qui on communique.

Les UACO s’organisent chaque deux ans dans la capitale burkinabè et réunissent les professionnels du monde de la communication et de l’information venus d’Afrique et du reste du monde.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Portrait : entre volonté et combativité, Yvonne Nana, la peintre de Ziniaré s’impose

De plus en plus au Burkina, des filles exercent le métier de la peinture, autrefois réservé aux hommes. C’est le cas d’Yvonne Nana rencontrée...

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...
spot_img

Autres articles

Portrait : entre volonté et combativité, Yvonne Nana, la peintre de Ziniaré s’impose

De plus en plus au Burkina, des filles exercent le métier de la peinture, autrefois réservé aux hommes. C’est le cas d’Yvonne Nana rencontrée...

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...