spot_img

United Bank for Africa et Saudi EXIM Bank en partenariat pour doper les relations commerciales et le volume des exportations

Publié le : 

Publié le : 

Riyad, le 09 novembre 2023 ; La banque mondiale de l’Afrique, United Bank for Africa (UBA) Plc, et Saudi Export-Import Bank (Saudi EXIM), une agence de crédit à l’exportation de premier plan dans le Royaume d’Arabie saoudite, ont annoncé un partenariat visant à renforcer la croissance des entreprises et à améliorer la coopération économique entre leurs économies.

À cette fin, les deux institutions ont signé un protocole d’accord le 9 novembre 2023, afin de favoriser la coopération économique et les relations commerciales entre les deux entités.

Le protocole d’accord a été signé en marge des sommets saoudien et arabo-africain en Arabie saoudite.

Le partenariat entre le groupe UBA et la Saudi EXIM Bank définit les principes directeurs du développement de la coopération et des relations entre les deux banques, en mettant l’accent sur la promotion du commerce par l’exportation de biens et de services entre le Royaume d’Arabie saoudite et les marchés africains.

Outre la collaboration dans ces domaines, les deux institutions assureront également une participation soutenue au développement de l’économie africaine grâce aux relations d’affaires intercontinentales qui seront facilitées par le nouveau partenariat.

Le protocole d’accord s’efforcera également de soutenir les projets communs et la collaboration impliquant l’exportation de biens et de services depuis l’Arabie saoudite, et d’explorer les possibilités de cofinancement, de coassurance, de co-garantie et de projets de réassurance entrepris conjointement par des entreprises des deux régions.

Il facilitera également l’échange d’informations et de savoir-faire dans le domaine des politiques et des pratiques de crédit à l’exportation, le partage d’expériences et de bonnes pratiques par le biais de réunions, de conférences, de séminaires et d’ateliers, ainsi que la formation des membres du personnel de l’autre partie et les échanges de personnel lorsque cela est bénéfique pour les deux parties.

Le cadre de la coopération sur des projets communs spécifiques sera établi dans le cadre d’accords distincts, chaque partie déterminant les conditions de son soutien en fonction de ses politiques, de ses procédures et de sa législation nationale.

L’échange d’informations sera également facilité par les deux institutions, tandis que le savoir-faire technique dans le domaine des politiques et pratiques de crédit à l’exportation sera également partagé.

Le directeur général de UBA Africa, Oliver Alawuba, qui a exprimé sa joie pour cette collaboration, a expliqué que grâce à ce partenariat, les deux sociétés identifieront et soutiendront des projets communs et des collaborations dans le domaine de l’exportation de biens et de services.

«Nous sommes heureux de nous associer à la Saudi EXIM Bank dans le cadre d’un partenariat très prometteur pour les entreprises et les économies des deux régions. Cet accord facilitera non seulement l’exportation de biens et de services, mais il renforcera également notre engagement en faveur des relations commerciales intercontinentales et contribuera au développement de l’économie africaine” a déclaré Olawuba.

«Cette relation est particulièrement prometteuse, étant donné que l’Arabie saoudite est déterminée à approfondir la coopération économique avec l’Afrique et que l’UBA, présente dans 20 pays africains, fournit le véhicule nécessaire pour approfondir cet engagement. Ce partenariat élargit également notre accès à l’Asie et au Moyen-Orient, où la banque a récemment ouvert une filiale à Dubaï”, a-t-il ajouté.

Pour sa part Son Excellence Saad Al-Khalb, le PDG de Saudi EXIM, a déclaré qu’ « en unissant nos forces, nous mettons en place une plateforme dynamique qui favorisera l’exportation de biens et de services saoudiens innovants, dopera la croissance industrielle et amplifiera notre empreinte à l’échelle internationale à travers la riche mosaïque des économies africaines.

Nous pensons que cela permettra non seulement d’accroître la diversification des exportations de l’Arabie saoudite, mais aussi de contribuer de manière significative au tissu socio-économique des nations africaines que nous servirons ensemble.

UBA est une institution financière panafricaine de premier plan, offrant des services bancaires à plus de trente-sept millions de clients à travers 1 000 bureaux d’affaires et points de contact avec la clientèle dans 20 pays africains.

Présente à New York, Londres, Paris et maintenant aux Émirats arabes unis, UBA relie les personnes et les entreprises à travers l’Afrique grâce à des services bancaires aux particuliers, commerciaux et d’entreprise, des paiements transfrontaliers innovants et des envois de fonds, le financement du commerce et des services bancaires auxiliaires.

Saudi EXIM a été créée en 2020 dans le but de promouvoir les exportations saoudiennes non pétrolières et d’améliorer sa compétitivité dans divers secteurs sur les marchés mondiaux.

Cela se fait en fournissant des services de financement, des garanties et une assurance-crédit avec des avantages concurrentiels pour renforcer la confiance dans les produits saoudiens et augmenter la contribution des industries non pétrolières à 50 % d’ici 2030, à partir du pourcentage actuel de 16 %, ce qui est un objectif majeur de la Vision 2030 du Royaume. La Banque d’import-export est l’un des fonds de développement supervisés par le Fonds national de développement saoudien.

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Justice : le CQDJ veut faciliter l’accès à la justice aux détenus 

Faciliter l’accès à la justice des personnes en situation de détention dans les maisons d’arrêt et de correction, tel est l'objectif du Centre pour...

Coopération : des journalistes burkinabè à Beijing pour « découvrir la vraie Chine»

La République populaire de Chine, en partenariat avec l’État du Burkina Faso, a initié un séminaire de formation qui se déroule du 10 au...

Sourou: Le Haut-Commissaire visite les  communautés chrétiennes de Tougan  

Après sa visite aux chefs coutumiers et à la communauté musulmane, le Haut Commissaire du Sourou, Désiré Badolo s'est rendu le jeudi 11 avril...

Burkina : SIFLO, un salon pour encourager la plume féminine

L' Association les  pionnières du livre a organisé le jeudi 11 avril 2024, à Ouagadougou, un point de presse pour présenter le contenu et...

Burkina/Culture : le gouvernement relance la  «Nuit des LOMPOLO» 

Le Conseil des ministres du jeudi 11 avril 2024, a décidé de relancer l'organisation de la «Nuit des LOMPOLO.» Ceci pour promouvoir les acteurs...
spot_img

Autres articles

Burkina/Justice : le CQDJ veut faciliter l’accès à la justice aux détenus 

Faciliter l’accès à la justice des personnes en situation de détention dans les maisons d’arrêt et de correction, tel est l'objectif du Centre pour...

Coopération : des journalistes burkinabè à Beijing pour « découvrir la vraie Chine»

La République populaire de Chine, en partenariat avec l’État du Burkina Faso, a initié un séminaire de formation qui se déroule du 10 au...

Sourou: Le Haut-Commissaire visite les  communautés chrétiennes de Tougan  

Après sa visite aux chefs coutumiers et à la communauté musulmane, le Haut Commissaire du Sourou, Désiré Badolo s'est rendu le jeudi 11 avril...

Burkina : SIFLO, un salon pour encourager la plume féminine

L' Association les  pionnières du livre a organisé le jeudi 11 avril 2024, à Ouagadougou, un point de presse pour présenter le contenu et...

Burkina/Culture : le gouvernement relance la  «Nuit des LOMPOLO» 

Le Conseil des ministres du jeudi 11 avril 2024, a décidé de relancer l'organisation de la «Nuit des LOMPOLO.» Ceci pour promouvoir les acteurs...