spot_img

Burkina : La CGT-B poursuit Adama Siguiré, un des fervents défenseurs de la Transition, pour diffamation

Publié le : 

Publié le : 

La Confédération générale du Travail du Burkina (CGT-B) a porté plainte contre Adama Siguiré, un soutien affiché de la Transition, pour « diffamation ». «L’accusation de diffamation n’est pas vraie. Ce sera arguments contre arguments. J’attends sereinement le procès », indique M. Siguiré.

Par Daouda Kiekieta

L’actualité sur les réseaux sociaux au Burkina est marquée par la poursuite judiciaire engagée par la Confédération générale du Travail du Burkina (CGT-B) contre Adama Siguiré, un des fervents défenseurs de la Transition du capitaine Ibrahim Traoré .

La Confédération syndicale s’indigne par certains écrits de Adama Siguiré considérés comme une diffamation. Après avoir évoqué la délicatesse du dossier qui est déjà en justice, le secrétaire général de la CGT-B, Dr Moussa Diallo indique à Libreinfo.net au téléphone le jeudi 11 janvier 2024 que : « Il a accusé la CGT-B d’avoir pris de l’argent avec l’impérialisme pour déstabiliser la Transition ».

Le secrétaire général de la CGT-B, Dr Moussa Diallo
Le secrétaire général de la CGT-B, Dr Moussa Diallo

«On dit qu’il a fait de la diffamation», dit-il avant de préciser que : «Si vous voulez les éléments de diffamation, on est obligé de rentrer dans le dossier judiciaire alors que cela n’a pas encore commencé».

La CGT-B poursuit Adama Siguiré suite à une publication qu’il a faite en octobre 2023 sur sa page facebook.

Adama Siguiré écrivait en substance, «hier soir, un travailleur de la fonction publique, membre de la CGTB m’assurait que des leaders de la CGTB étaient en contact avec des impérialistes, et surtout avec des Burkinabè résidant à l’extérieur pour déstabiliser le pouvoir de la Transition».

Ce vendredi 12 janvier 2024, il a affirmé à Libreinfo.net que la plainte de la CGT-B contre sa personne porte des faits «d’injures et diffamation».

«J’ai accueilli cela sans grande surprise parce que j’avais déjà toutes les informations. On est venu me remettre la plainte et on attend le procès (…) je trouve que c’est une démarche légale mais pas légitime. Nous sommes dans une nation régie par des lois. Si la CGT-B estime qu’elle est diffamée, elle peut saisir des tribunaux », dit-il.

Sur la question de savoir comment il compte s’y prendre, Adama Siguiré répond : «Je compte me défendre. L’accusation de diffamation n’est pas vraie. Ce sera arguments contre arguments. J’attends sereinement le procès ».

Par ailleurs, l’écrivain professionnel estime qu’il s’agit d’un procès politique. «Ici ce n’est pas un procès contre Adama Siguiré, c’est un procès politique. Ce n’est pas ma personne qui est visée. Je ne suis pas aussi populaire pour que la CGT-B mobilise un armada d’avocats contre ma personne » , explique-t-il.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...